Lutter contre la guérilla urbaine

Modérateur : Staff Forum

Avatar de l’utilisateur
Thierry Melchior
Moderateur
Messages : 3234
Inscription : Dim Juin 19, 2005 3:26 pm
Localisation : 10 (Aube)
Contact :

Lutter contre la guérilla urbaine

Message par Thierry Melchior » Mer Juin 15, 2016 8:48 am

Images désolantes de saccage, images inquiétantes de la façade dégradée d'un hôpital…
Mais que fait la police ? !

La police, en l'occurrence les CRS, est bien équipée mais il lui manque une doctrine de combat, oui, je dis bien de COMBAT !

Devant nous une masse indisciplinée mais mobile, extrêmement mobile, armée et/ou sachant trouver des armes, surtout des projectiles, et équipée d'armes défensives : casque, gants et vêtements épais, chaussures couvrantes mais n'interdisant pas la course, et enfin masque à gaz plus ou moins élaboré.

Tactique irrégulière : la masse est capable de se séparer pour mieux se réunir comme la mer qui entoure les rochers pour les cerner ; de temps en temps des groupes, voire des individus isolés, se détachent en avant pour harceler : jet de projectiles préparés à l'avance puis de circonstance (entraînant une dégradation rapide de l'environnement) ; des points forts sont créés par l'incendie de véhicules ou de matériel urbain (poubelles) ; n'ayant pas d'intérêts particuliers à défendre (sol de la Patrie, récoltes, famille) les guérilleros urbains n'ont qu'une cible : les forces régulières.


Les Réguliers : force étatique, ils sont là pour défendre les biens (en principe, nos biens) et nos vies (même contre nous-mêmes puisque l'État à besoin de nous comme la ruche a besoin de toutes ses abeilles).

La tactique des Réguliers n'a pas évolué depuis l'après « Mai 68 » : un mur de plus en plus blindé qui est là pour prendre des coups et disperser.
Le blindage a ses limites : le pavé lourd peut assommer, le feu des cocktails Molotov est très efficace au moins psychologiquement et les billes d'acier, voire les plombs d'arme à feu, peuvent être perforants (quelques CRS sont régulièrement touchés parfois dans des endroits inattendus comme les testicules).
Parfois, des équipes mobiles peu blindées surgissent des rangs des Réguliers pour capturer les isolés, cette tactique est valable lors des manifestations « civiles » pour neutraliser les meneurs et dissuader le reste des manifestants ; elle n'est pas valable contre une masse armée protéiforme sans véritables chefs, en tout cas pas identifiables.


Que faire ?
Il faut changer la tactique et, partant, l'armement.
L'armement c'est déjà la Loi, eh oui. Il faut voter une ou des lois adaptées à la guérilla urbaine : peines de prison ferme (6 mois minimum), confiscation du véhicule, forte amende, protection de la police qui sera filmée par ses propres médias pour prouver qu'elle a agi dans le respect de la Loi et qui sera inattaquable en justice, c'est un instrument et on ne peut pas condamner un instrument.
Tout ceci plus : contrôles aux frontières grâce aux fichiers internationaux (caméras à reconnaissance faciale, visagistes) et, surtout, reconnaissance des moyens employés pour l'identification comme preuves irréfutables.

Comment identifier les guérilleros ?
Il faut les marquer d'une façon indélébile avec des lanceurs de billes de type Paintball. C'est ce marquage qui permettra d'interpeller les individus une fois la manifestation terminée et qui sera admis comme preuve irréfutable par les tribunaux.
Bien sûr, les manifestants peuvent se recouvrir intégralement et prévoir une tenue de rechange mais ça signifie une logistique plus lourde : transport du change, lieux pour se changer, renouvellement de la tenue de combat une fois qu'elle est marquée de façon indélébile (peinture fluo plus eau de Javel, par exemple).

Ces lanceurs de billes équiperont des hommes légèrement blindés, vifs et de petite taille que l'on pourrait nommer : voltigeurs.
Comment ça, je copie ? !
Des sections de voltigeurs placées à chaque extrémité du mur blindé seraient déployées en avant dès les premiers jets de projectiles, donc, les projectiles préparés (a priori, les plus dangereux).
Une section serait composée d'au moins six hommes (dix c'est mieux), deux seraient en pointe et les quatre autres en soutien pour les recueillir et faire tourner l'effectif (fatigue, épuisement des munitions).

Mur blindé : un mur c'est bien pour la défense mais la meilleure des défenses c'est l'attaque.
Tout d'abord, il faut réintroduire la formation sur trois rangs (eh oui) pour accroître son moral.
Ses flancs seront protégés par les équipes de voltigeurs, des blindés avec canon à eau, ou appuyés aux bâtiments.
Le premier rang sera lourdement blindé, le deuxième sera légèrement blindé avec bouclier pour faire la tortue et armé de lacrymo, voire de lanceurs de billes indélébiles, enfin, le troisième rang, le recours ultime, sera légèrement blindé et entièrement muni de fusil à balles de caoutchouc.
Le troisième rang sera démasqué ainsi : le premier s'agenouillera et le deuxième rang posera ses boucliers sur ceux du premier rang.
Une fois ce mur de boucliers constitué, le troisième rang délivrera une salve (en visant le bas des corps) après sommation des guérilleros et avertissement à la foule et aux journalistes. Si, après cette première salve, les guérilleros ne se dispersent pas, le tir sera à volonté sur les guérilleros en pointe et eux uniquement puisque ce sont les plus déterminés.

Des blindés légers munis de canon à eau seront là en appoint (protection des flancs ou de certains points stratégiques) par équipe de deux pour s'éteindre mutuellement en cas de cocktails Molotov.

Il faudra prévoir au moins une compagnie en renfort dans ses véhicules de transport placés à quelques distances.
Ce renfort, dédié à l'interpellation (canons à eau pour renverser et étourdir puis lance-filets), pourra déboucher sur les flancs ou l'arrière des guérilleros les plus déterminés quand ils seront fixés par l'affrontement avec la première compagnie.


Quel dommage que les politiciens ne soient que ça… des politiciens ! :roll:
S&B : règle microtactique pour les combats de 1700 à 1825
Site de jeu d'histoire et d'Histoire de 1700 à 1850
Forum de mes règles
New ! Boutique

Eldegandia
Donateur
Messages : 33
Inscription : Lun Mars 09, 2015 5:06 pm

Re: Lutter contre la guérilla urbaine

Message par Eldegandia » Mer Juin 15, 2016 9:22 am

Bonjour,
Et oui cela ne s'invente pas la stratégie et la tactique, tout le monde ne pratique pas notre art, avec génie.
Excellente démonstration.

Avatar de l’utilisateur
usinesmanu
Donateur
Messages : 1571
Inscription : Mar Avr 04, 2006 3:32 pm
Localisation : St Just Luzac (17)
Contact :

Re: Lutter contre la guérilla urbaine

Message par usinesmanu » Mer Juin 15, 2016 9:42 am

Intéressantes réflexions Thierry ! Il est vrai que l'on peut se demander pourquoi les forces de l'ordre semblent si impuissantes devant les casseurs. Les marquages à la peinture semblent une bonne idée, on peut imaginer qu'un casseur marqué voudra à tout prix s'éloigner pour au minimum se changer, voire disparaitre, ce qui serait déjà un bon résultat en soi !
Quant à nos hommes politiques, c'est une autre histoire...
« Un ennemi tué en temps de guerre, c’est un touriste de moins en temps de paix » (F.Raynaud)

Avatar de l’utilisateur
gboue
Donateur
Messages : 496
Inscription : Sam Août 06, 2005 3:01 pm
Localisation : Paris intra muros et Yonne

Re: Lutter contre la guérilla urbaine

Message par gboue » Mer Juin 15, 2016 11:52 am

Ayant eu l'occasion de visiter GIGN, compagnies de CRS en manœuvre, CENZUB, l'état major de la P.P, ayant comme collègue de promotion IHEDN, un contrôleur général de la police, une procureure auprès de la cour d'appel de Paris et un commissaire divisionnaire de la DCRI, j'ai vu des opérations de maintien de l'ordre et ose affirmer qu'ils savent faire.
Mais que tous ont dit en "off", ce sont les ordres qui viennent du niveau supérieur non opérationnel qui déterminent la riposte!
Suivez mon regard!!!!

Le mot qui revient dans toutes les bouches est "syndrome Malek Oussekine", du nom de la victime médiatique en 1986, des très efficaces "voltigeurs de la PP" qui savaient disperser, certes violemment mais avec célérité et résultat définitif des bandes de casseurs.

Quant aux propositions de Thierry, qui est un vrai ami et que j'admire pour sa science et sa connaissance du Napo, je les trouve ou excessives ou un peu trop "yakafaukon" du café d'Amance :wink:

La réponse simple à une question complexe n'existe pas :cry:

Gboue
Keep Calm and trust Ganesh

Avatar de l’utilisateur
Thierry Melchior
Moderateur
Messages : 3234
Inscription : Dim Juin 19, 2005 3:26 pm
Localisation : 10 (Aube)
Contact :

Re: Lutter contre la guérilla urbaine

Message par Thierry Melchior » Mer Juin 15, 2016 12:05 pm

Le café d'Amance est fermé mais tu sais bien que la maison est toujours ouverte pour les amis ! :D

Tu as tout à fait raison et tes connaissances acquises lors de tes visites et discussions, prouvent bien que le problème vient des instances dirigeantes trop molles qui ouvrent le parapluie en toutes circonstances.
C'est bien pour ça que j'ai parlé de la Loi et des lois qu'il faut voter.
Il faut un « dictateur » comme autrefois dans la République d'Athènes (vague réminiscence de mes lectures de jeunesse).
Mais nous partons sur une pente savonneuse et je désire rester dans le thème de la guérilla urbaine, pas de politique sur le forum. 8)

Un forum est comme le café du commerce, beaucoup de bla-bla et vive « La Drôle de guerre » et le « rien faire » ! :mrgreen:
S&B : règle microtactique pour les combats de 1700 à 1825
Site de jeu d'histoire et d'Histoire de 1700 à 1850
Forum de mes règles
New ! Boutique

Avatar de l’utilisateur
CUSTODES
Moderateur
Messages : 3294
Inscription : Ven Fév 23, 2007 9:51 am
Localisation : NANTERRE

Re: Lutter contre la guérilla urbaine

Message par CUSTODES » Mer Juin 15, 2016 12:37 pm

Oui, pour répondre à Thierry et abonder dans le sens de Gilles, et Siaba qui est aussi du métier confirmera, (d'ailleurs même Boris Cyrulnik l'a affirmé sur BFM), le jour où l'autorité civile donne l'ordre formel aux forces de l'ordre de coxer les casseurs peu leur échapperont !
Après la Justice suivra son cours :roll:
Président tyranique du Club de la Garde Républicaine à Nanterre

Et,
Admin despotique du http://new-wab.forumactif.org/

Avatar de l’utilisateur
gboue
Donateur
Messages : 496
Inscription : Sam Août 06, 2005 3:01 pm
Localisation : Paris intra muros et Yonne

Re: Lutter contre la guérilla urbaine

Message par gboue » Mer Juin 15, 2016 12:43 pm

Thierry Melchior a écrit :Le café d'Amance est fermé mais tu sais bien que la maison est toujours ouverte pour les amis ! :D
Il faut un « dictateur » comme autrefois dans la République d'Athènes (vague réminiscence de mes lectures de jeunesse).
Mais nous partons sur une pente savonneuse et je désire rester dans le thème de la guérilla urbaine, pas de politique sur le forum. 8)
Tu as bien raison Thierry mais le maintien de l'ordre est de l'ordre de la police, la lutte contre la guérilla urbaine des forces d'intervention du maintien de l'ordre EGM et CRS, si l'on devait passer à un stade armé cela serait du ressort des forces armées passées au CENZUB de Sissonne.
D’ailleurs , lors de la semaine d'évaluation des SGTIA stagiaires du CENZUB, une des opérations est du domaine du contrôle de foule sans armes létales.
C'est bien là que se pose la question, quel est le degré acceptable de violence légale dans une société démocratique, contre qui cette violence peut elle ou doit elle s'affirmer ? Pour défendre quels principes ? N'oublions pas que c'est le jour du bac philo :lol:

Quant aux "dictateurs", c'était dans la Rome républicaine, de plus Athènes n'était pas une république, ta 6ème est bien loin :wink:

Gboue
Keep Calm and trust Ganesh

Avatar de l’utilisateur
Thierry Melchior
Moderateur
Messages : 3234
Inscription : Dim Juin 19, 2005 3:26 pm
Localisation : 10 (Aube)
Contact :

Re: Lutter contre la guérilla urbaine

Message par Thierry Melchior » Mer Juin 15, 2016 1:32 pm

gboue a écrit :Quant aux « dictateurs », c'était dans la Rome républicaine, de plus Athènes n'était pas une république, ta 6e est bien loin :wink:
:oops: Bon, tu m'as compris. :wink:

--------------------
une des opérations est du domaine du contrôle de foule sans armes létales
Je présume que c'est une sorte d'euphémisme !
« Contrôler la foule » : diriger, mener, guider un troupeau de moutons.
Toujours ce vocabulaire condescendant de ces technocrates issus de l'ENA qui nous méprisent et se prennent pour le centre du monde !
--------------------

Dans mon « délire très mince » je ne parlais pas de violence (les « barbouzes », c'est fini), mais de « capture ».
Le but n'est pas de disperser (ils reviendront) ni d'éliminer (ce sont des êtres humains) mais de guérir et puis l'affrontement c'est ce que cherchent les casseurs, ce n'est donc pas la bonne solution.

--------------------

Rien ne change, nous sommes toujours dans le syndrome de la force brute dont le capitalisme est l'ultime et abject visage.

Alors que nous n'avons jamais été aussi loin dans la psychologie et l'étude du comportement humain, la société est toujours basé sur la répression.
Pourquoi libérer les personnes violentes si elles n'acceptent toujours pas la frustration ? (les « matons » que je connais me comprendront)
Pourquoi libérer les violeurs s'ils ne sont pas « guéris » ? (ça marche très bien au Canada)
Pourquoi libérer les terroristes s'ils sont toujours convaincus qu'un Dieu hypothétique leur demande de tuer ? (prison à vie pour les fous de Dieu avec assistance pour le départ au Paradis en douceur !)
Pourquoi n'y a-t-il pas plus, beaucoup plus, de psychologues dans les prisons ?
Pourquoi dit-on d'un pays qui n'a pas l'électricité qu'il est sous-développé ? (les grandes compagnies se frottent les mains de savoir que l'Afrique sera bientôt entièrement électrifié)
Pourquoi dit-on d'un paysan qui mange un bol de riz par jour qu'il ne mange pas à sa faim alors que la médecine commence à découvrir les mécanismes qui protègent notre corps en période de jeûne ? (les industries agroalimentaires du globe nous tuent à petit feu)
Pourquoi les fonds de pension cherchent à asservir l'économie mondiale ? (ça, je sais, c'est pour payer la retraite de ces c…ards d'Américains)
Pourquoi la prétendue « civilisation » occidentale devrait être l'aune du monde, la mesure de toute chose, l'ordre auquel tous doivent obéir ?
N'y a-t-il pas d'autres choix ? N'existent-ils pas d'autres civilisations ? D'autres visions du monde ?

Il est incroyable de voir que les mentalités n'évoluent pas ! Nous sommes coincés dans cette vision matérialiste du monde, ce capitalisme sauvage qui entraîne le monde, la Nature que nos ancêtres nous ont laissée, vers la Fin !
Finalement, les casseurs n'ont pas tort mais ils se trompent de cible, ce ne sont pas les forces de l'ordre qu'ils doivent attaquer, ce sont les quartiers chics, les banlieues cossues, les résidences des milliardaires, etc., et ce qui nous maintient en esclavage : la Bourse !

Alors, oui, je suis un idéaliste. Je suis convaincu qu'il faut une éducation bonne et charitable et que les sciences humaines (psychologie, yoga, jeûne raisonné, etc.) permettent de réparer les âmes cabossées et que nous avons déjà un superbe vaisseau spatial : la Terre, et qu'il faut préserver ce vaisseau. :)


Voilà, c'était ma profession de foi du jour ! :mrgreen:
S&B : règle microtactique pour les combats de 1700 à 1825
Site de jeu d'histoire et d'Histoire de 1700 à 1850
Forum de mes règles
New ! Boutique

Avatar de l’utilisateur
Thierry Melchior
Moderateur
Messages : 3234
Inscription : Dim Juin 19, 2005 3:26 pm
Localisation : 10 (Aube)
Contact :

Re: Lutter contre la guérilla urbaine

Message par Thierry Melchior » Mer Juin 15, 2016 1:52 pm

Il m'arrive de me tromper mais il y a toujours un fond de vérité dans mes dires ! :wink:

Je cite :
On doit ajouter encore, dans plusieurs États grecs, l’œsymnête ou dictateur, citoyen investi formellement d’un pouvoir suprême et irresponsable, placé à la tête des forces militaires et pourvu d’une escorte permanente, mais seulement pour un temps déterminé, et dans le dessein de conjurer quelque péril imminent ou quelque ruineuse dissension intérieure[22].
Trouvé ICI.
Je ne retrouvais pas le mot exact qui est un peu compliqué : « œsymnête » !
Et oui, il y a bien des dictateurs à Rome. :)
S&B : règle microtactique pour les combats de 1700 à 1825
Site de jeu d'histoire et d'Histoire de 1700 à 1850
Forum de mes règles
New ! Boutique

Avatar de l’utilisateur
gboue
Donateur
Messages : 496
Inscription : Sam Août 06, 2005 3:01 pm
Localisation : Paris intra muros et Yonne

Re: Lutter contre la guérilla urbaine

Message par gboue » Mer Juin 15, 2016 2:52 pm

J’insiste, l'œsymnête cité par Grote n'existe que dans son imagination, qui est celle d'un historien anglais, en plus, du milieu du XIXème siècle.
S'il me reste quelque chose de mes quatre années d'études antiques à la Sorbonne, c'est bien qu'il faut se méfier d'une seule source.

Gboue tatillon
Keep Calm and trust Ganesh

Avatar de l’utilisateur
Patrice
Messages : 257
Inscription : Mar Mai 11, 2010 3:42 pm
Localisation : Kreiz Breizh
Contact :

Re: Lutter contre la guérilla urbaine

Message par Patrice » Mer Juin 15, 2016 4:01 pm

Il y a quand même deux autres importants aspects du problème :

— d'une part, le modèle français du maintien de l'ordre, quand on le compare à certains pays voisins
http://www.laviedesidees.fr/Un-splendide-isolement.html

— d'autre part, mais ce n'est pas une nouveauté, la tentation des gouvernements (quels qu'ils soient) de se satisfaire que la télé montre des images de casseurs pour effrayer le bon peuple, ce qui permet de dévaloriser la majorité d'opposants pacifiques.

Les deux aspects étant assez facilement liés...
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)

http://argad.forumculture.net/
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Avatar de l’utilisateur
Thierry Melchior
Moderateur
Messages : 3234
Inscription : Dim Juin 19, 2005 3:26 pm
Localisation : 10 (Aube)
Contact :

Re: Lutter contre la guérilla urbaine

Message par Thierry Melchior » Mer Juin 15, 2016 4:21 pm

gboue a écrit :S'il me reste quelque chose de mes quatre années d'études antiques à la Sorbonne, c'est bien qu'il faut se méfier d'une seule source.
Bon, tu as sans doute raison, je me suis mélangé les crayons. 8)
S&B : règle microtactique pour les combats de 1700 à 1825
Site de jeu d'histoire et d'Histoire de 1700 à 1850
Forum de mes règles
New ! Boutique

Avatar de l’utilisateur
Thierry Melchior
Moderateur
Messages : 3234
Inscription : Dim Juin 19, 2005 3:26 pm
Localisation : 10 (Aube)
Contact :

Re: Lutter contre la guérilla urbaine

Message par Thierry Melchior » Mer Juin 15, 2016 4:37 pm

Un article très, très intéressant, merci Patrice. :)
Je vais le garder en lien pour le diffuser.
La psychologie des foules est bien maîtrisée par ces polices européennes, c'est assez étonnant.

Il est vrai que la culture du résultat est étroitement liée à notre système politique. :roll:
Je me souviens encore de la manif pour tous…
S&B : règle microtactique pour les combats de 1700 à 1825
Site de jeu d'histoire et d'Histoire de 1700 à 1850
Forum de mes règles
New ! Boutique

zuluwar1
Donateur
Messages : 357
Inscription : Mar Sep 28, 2010 9:10 pm
Localisation : somme
Contact :

Re: Lutter contre la guérilla urbaine

Message par zuluwar1 » Mer Juin 15, 2016 7:10 pm

grand débat

sans parler de stratégie il faut a mon sens changer de système politique. notre 5 eme république est hors du temps. le peuple donne le pouvoir a une minorité qui se sert des forces de l'ordre de façon purement hypocrite. tout en sachant qu'un bon nombre d'officier de police ou gendarme ne sont pas en restent concernant leur propre point de vue politique (contre les diverses politiques menée par les gouvernements). les casseurs quant a eux c'est a se demander s'ils ne sont pas non plus manipulés aussi . les divers gouvernements qui se sont succèdes n'ont jamais fait aucun efforts en matière de blocage des casseurs pourquoi ??? volonté purement politique de discréditer les mouvements sociaux via les casseurs, malheureusement , les forces de l'ordre en paient le prix. l'oligarchie parlementaire et gouvernementale est une foutaise monumentale si je puis m'exprimer ainsi. la démocratie est avant tout faite par le peuple et pour le peuple. nous sommes malheureusement dans une forme de dictature régie par un petit nombre (monarchie et oligarchie deux mots qui a mon sens sont presque identique) si éloigner et si proche à la fois. le monde change et la politique doit changée avec le monde et que l'on arrête de se servir des services d'ordre pour défendre des valeurs républicaine que même nos politiques bafouent à tout va. la violence engendre la violence. ou tout simplement revenir à un état de type spartiate !!!!!! :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted:

de toute façon quelque soit les méthodes ils y aura toujours des bouc émissaires d'un côté les forces de l’ordre et de l'autre les casseurs!!!!!!!!! reste à choisir son "camps" :lol: :lol: :lol:

aie ne me tapé pas ce n'est qu'un humble point de vue.

Avatar de l’utilisateur
Thierry Melchior
Moderateur
Messages : 3234
Inscription : Dim Juin 19, 2005 3:26 pm
Localisation : 10 (Aube)
Contact :

Re: Lutter contre la guérilla urbaine

Message par Thierry Melchior » Mer Juin 15, 2016 7:37 pm

Pas taper, Gérard, je respecte et partage ton point de vue. :)

Le sujet reste la guérilla urbaine (voire la gestion des foules, à ce propos je vous encourage à lire l'article donné en lien par Patrice). 8)

-----------------------
Merci de continuer à rester dans le général (pas de parti politique et encore moins de personnalité).
S&B : règle microtactique pour les combats de 1700 à 1825
Site de jeu d'histoire et d'Histoire de 1700 à 1850
Forum de mes règles
New ! Boutique

Verrouillé

Revenir vers « Communauté - Discussion générale »