Artillerie française en marche

Modérateur : Staff Forum

Avatar de l’utilisateur
Bernard
Messages : 1516
Inscription : Ven Mai 12, 2017 11:25 am
Localisation : MOSELLE

Re: Artillerie française en marche

Message par Bernard » Sam Mars 23, 2024 8:41 am

Sur mon dessin, c'est l'inverse.
Ils partent de 6 files pour arriver colonne par deux en partant vers l'avant.

Image

Mais oui, c'est ça l'idée!
LECHEVALIER a écrit :
Mar Mars 19, 2024 10:42 pm
L'auteur indique ( toujours page 33 ) que l'échelonnement de la batterie était constituée de chaque pièce suivie de ses caissons. A ce sujet je m'inscrit en faux. L'échelonnement était constitué d'abord des canons puis des obusiers et ce n'est qu'ensuite qu'arrivaient les caissons suivis des forges, des chariots de division et enfin des affûts de rechange, comme le précise Philip Haythorntwaite page 78 de « Weapons & equipement of the napoléonic war ». La mise en batterie successive des pièces et des lignes de caissons disposées en arrière impose cet échelonnement des voitures. Par ailleurs l'existence même du coffret inséré entre les flasques de l'affût de chaque pièce ne se justifie que par l'arrivée tardive des caissons alors que la batterie, déjà en position avait tiré ses premiers coups.
Nous sommes d'accords, d'abord les canons puis les caissons.
Les Autrichiens comme les Français avaient un coffret à munitions directement sur le train d'artillerie pour les premiers feux.
:D :D :D
Être et durer!

Avatar de l’utilisateur
Korre
Messages : 824
Inscription : Jeu Fév 01, 2007 6:56 pm
Localisation : Nantes

Re: Artillerie française en marche

Message par Korre » Sam Mars 23, 2024 12:35 pm

Bernard a écrit :
Sam Mars 23, 2024 8:41 am
Sur mon dessin, c'est l'inverse.
Ils partent de 6 files pour arriver colonne par deux en partant vers l'avant.
Mais oui, c'est ça l'idée!
Ben en fait il y a les deux, car le dessin indique où se redéploiera l'unité avec les petits rectangles quand l'unité est en colonne. :P

Avatar de l’utilisateur
Korre
Messages : 824
Inscription : Jeu Fév 01, 2007 6:56 pm
Localisation : Nantes

Re: Artillerie française en marche

Message par Korre » Sam Mars 23, 2024 1:01 pm

Bernard a écrit :
Sam Mars 23, 2024 8:41 am
LECHEVALIER a écrit :
Mar Mars 19, 2024 10:42 pm
L'auteur indique ( toujours page 33 ) que l'échelonnement de la batterie était constituée de chaque pièce suivie de ses caissons. A ce sujet je m'inscrit en faux. L'échelonnement était constitué d'abord des canons puis des obusiers et ce n'est qu'ensuite qu'arrivaient les caissons suivis des forges, des chariots de division et enfin des affûts de rechange, comme le précise Philip Haythorntwaite page 78 de « Weapons & equipement of the napoléonic war ». La mise en batterie successive des pièces et des lignes de caissons disposées en arrière impose cet échelonnement des voitures. Par ailleurs l'existence même du coffret inséré entre les flasques de l'affût de chaque pièce ne se justifie que par l'arrivée tardive des caissons alors que la batterie, déjà en position avait tiré ses premiers coups.
Nous sommes d'accords, d'abord les canons puis les caissons.
Les Autrichiens comme les Français avaient un coffret à munitions directement sur le train d'artillerie pour les premiers feux.
:D :D :D
Mea culpa.
Du coup je reviens sur l'histoire du coffret, mais il semble exister aussi chez les prussiens. :oops:

Ces références 1/72 de canons de 12 livres n'ont pas de coffret :
https://www.1001hobbies.fr/figurines-1- ... 82307.html

Mais ces références perry 6 livres ont un coffret :
https://www.perry-miniatures.com/produc ... aedd0e4327

Là aussi on voit un coffret pour le six livres prussiens :
https://imagesdesoldats.fr/fr/guerres-n ... -1807.html

Avatar de l’utilisateur
Bernard
Messages : 1516
Inscription : Ven Mai 12, 2017 11:25 am
Localisation : MOSELLE

Re: Artillerie française en marche

Message par Bernard » Sam Mars 23, 2024 3:49 pm

Korre a écrit :
Sam Mars 23, 2024 12:35 pm
Bernard a écrit :
Sam Mars 23, 2024 8:41 am
Sur mon dessin, c'est l'inverse.
Ils partent de 6 files pour arriver colonne par deux en partant vers l'avant.
Mais oui, c'est ça l'idée!
Ben en fait il y a les deux, car le dessin indique où se redéploiera l'unité avec les petits rectangles quand l'unité est en colonne. :P
Mais oui, tu as raison! :shock:
Quatre yeux valent mieux que deux! :wink:
:D :D :D
Dernière édition par Bernard le Sam Mars 23, 2024 3:52 pm, édité 1 fois.
Être et durer!

Avatar de l’utilisateur
Bernard
Messages : 1516
Inscription : Ven Mai 12, 2017 11:25 am
Localisation : MOSELLE

Re: Artillerie française en marche

Message par Bernard » Lun Mars 25, 2024 7:38 am

Korre a écrit :
Sam Mars 23, 2024 1:01 pm
Du coup je reviens sur l'histoire du coffret, mais il semble exister aussi chez les prussiens. :oops:

Ces références 1/72 de canons de 12 livres n'ont pas de coffret :
https://www.1001hobbies.fr/figurines-1- ... 82307.html

Mais ces références perry 6 livres ont un coffret :
https://www.perry-miniatures.com/produc ... aedd0e4327

Là aussi on voit un coffret pour le six livres prussiens :
https://imagesdesoldats.fr/fr/guerres-n ... -1807.html
Pour les Prussiens, j'en ai aucune idée.

Pour les Autrichiens:
"All of the new Austrian field guns initially had a coffret, which held the
ready-use ammunition and was placed in the trail of the gun carriages and
taken out when the guns were brought into battery. Beneath the coffret, the
carriages were strengthened with iron bands for added support. Later, the
coffrets would be taken out and placed on the gun limber for transport,
being removed by the gunners and taken to the gun line after the battery
was emplaced."

Image
:D :D :D
Être et durer!

Avatar de l’utilisateur
Korre
Messages : 824
Inscription : Jeu Fév 01, 2007 6:56 pm
Localisation : Nantes

Re: Artillerie française en marche

Message par Korre » Lun Mars 25, 2024 2:09 pm

En fait :
https://www.kronoskaf.com/syw/index.php ... ian_Cannon

On a des coffrets dès la guerre de 7 ans. :P
Mais certains schémas pour les 12 livres n'indiquent rien. :?
https://www.kronoskaf.com/syw/index.php ... 12-pdr.jpg

LECHEVALIER
Messages : 444
Inscription : Dim Sep 02, 2012 7:35 pm

Re: Artillerie française en marche

Message par LECHEVALIER » Lun Mars 25, 2024 7:26 pm

David Vasquez qui propose des fichiers STL vient de lancer un kickstater consacré à l'artillerie prussienne après 1807. Il ne propose pas de coffrets pour ses canons et obusiers. En revanche la présentation qu'il fait de son projet (onglet Campagne) comporte deux photographies une pièce de 6 £ et un obusier attelées. Ces deux clichés en noir et blanc semblent anciens. Ils présentent tous deux des coffrets placés entre les flasques de chaque affût.

https://www.kickstarter.com/projects/na ... uve_backed

Concernant la pièces de 6 £ cela n'a rien de surprenant puisqu'il s'agit souvent comme l'explique l'auteur de pièces françaises capturées et repeintes aux couleurs de l'artillerie prussienne. Avant que la Grande Bretagne ne leur fournissent des pièces britanniques.

Concernant l'obusier, il semble de fabrication locale. L'identification se ferait entre autre par les couvercles des coffrets. Ils sont pointus quand les pièces sont françaises et plats quand les pièces sont prussiennes et autrichiennes.

Avatar de l’utilisateur
Korre
Messages : 824
Inscription : Jeu Fév 01, 2007 6:56 pm
Localisation : Nantes

Re: Artillerie française en marche

Message par Korre » Lun Mars 25, 2024 11:50 pm

Le matos proposé par le kickstarter est impressionnant. :P

Avatar de l’utilisateur
Bernard
Messages : 1516
Inscription : Ven Mai 12, 2017 11:25 am
Localisation : MOSELLE

Re: Artillerie française en marche

Message par Bernard » Mar Mars 26, 2024 7:12 am

Effectivement superbe!

Il n'y a pas la même chose, mais pour les Autrichiens?
:D :D :D
Être et durer!

LECHEVALIER
Messages : 444
Inscription : Dim Sep 02, 2012 7:35 pm

Re: Artillerie française en marche

Message par LECHEVALIER » Mar Mars 26, 2024 12:02 pm

Korre a écrit
Le matos proposé par le kickstarter est impressionnant.
Il y a entre autre une chèvre parmi les "stretchgoals" déjà débloqués mais aussi un"supply wagon" portant des roues de rechange dont j'ignorait l'existence mais que l'on retrouve dans l'artillerie britannique. Les français quant à eux avaient choisi d'accrocher ces roues de rechange à l'arrière des caissons de munitions d'artillerie et d'infanterie.
Bernard a écrit
Il n'y a pas la même chose, mais pour les Autrichiens?
David Vasquez s'est spécialisé sur la campagne de Belgique et ses divers protagonistes.

https://www.google.com/search?q=david+v ... art=0&sa=N

tandis que Lucas Luber se concentre sur la campagne de 1809.

https://www.google.com/search?sca_esv=a ... 8Q4lYIDygE

La première partie de "the Danube campaign" proposait deux équipes de pièces (4 artilleurs à pied chacune) servant je pense des pièces de 6£.

L’extension "Alps aflame" consacré à la rébellion au Tyrol proposait les deux mêmes set d'artillerie autrichienne.

Il est probable que Piano Wargame propose des artilleurs à cheval, des pièces de 12 £, des avant-trains, des attelages et des conducteurs dans les mois à venir. Seront-ils accompagnés de caissons, de forges, de chariots et de fourgons ? la question reste ouverte.

Avatar de l’utilisateur
Bernard
Messages : 1516
Inscription : Ven Mai 12, 2017 11:25 am
Localisation : MOSELLE

Re: Artillerie française en marche

Message par Bernard » Lun Avr 15, 2024 12:08 pm

Bernard a écrit :
Ven Mars 22, 2024 9:47 am
LECHEVALIER a écrit :
Mar Mars 19, 2024 10:42 pm
Korre sera satisfait, je pense, de constater que l'auteur parle ( page 33 & 34 ) de déplacement des attelages par section, donc à deux de front et parfois même sur quatre colonnes. Je maintiens mes réserves à ce sujet pour les raisons que j'ai déjà évoquées.
Visiblement cette dernière opérait par 2 de front dans ses mouvements tactiques.
Et aussi, tous les canons devants, les caissons derrière.
C'est confirmé:
Image

L'artillerie française manœuvrait aussi colonne par deux (section) voir colonne par quatre (double section).

A priori, c'était même la colonne par section qui était privilégiée sur le champ de bataille.
On évite comme ça des colonnes interminables...

Finalement, ma photo initiale était (sans le savoir) au top! :wink:
Passionnant tout ça.
:D :D :D
Être et durer!

Avatar de l’utilisateur
Bernard
Messages : 1516
Inscription : Ven Mai 12, 2017 11:25 am
Localisation : MOSELLE

Re: Artillerie française en marche

Message par Bernard » Mar Avr 16, 2024 11:21 am

Korre a écrit :
Jeu Mars 21, 2024 2:14 pm
Pour des raisons de contextes, je pense que pour faire avancer la ligne sur 100, 200 ou 300m, il est plus raisonnable et plus rapide de repartir en colonnes parallèles équivalentes au nombre de pièces déployées. :D
Comme tu le dis, l'artillerie pouvait manœuvrer en ligne. Sûrement sur de courtes distances.

Image
:D :D :D
Être et durer!

Avatar de l’utilisateur
Korre
Messages : 824
Inscription : Jeu Fév 01, 2007 6:56 pm
Localisation : Nantes

Re: Artillerie française en marche

Message par Korre » Sam Avr 20, 2024 2:18 pm

Bon ben c'est confirmé. :P Merci pour ces sources. :D
Le débat est enrichissant car il met en lumière le concept historique de la convention du champ de bataille.
En regardant la configuration du terrain autour de chez moi, dans le Finistère, je comprends pourquoi
le territoire n'est pas propice au champ de bataille. Et pour le coup, étant donné qu'il peut-être difficile
de déployer une batterie entière, l'usage de 2 pièces régimentaires de 4 livres, pour combattre les chouans, prend tout son sens. 8)

LECHEVALIER
Messages : 444
Inscription : Dim Sep 02, 2012 7:35 pm

Re: Artillerie française en marche

Message par LECHEVALIER » Dim Avr 21, 2024 10:05 pm

Dans le tome 3 de la révolution napoléonienne intitulé « les combats » Stéphane Béraud propose au travers de trois schémas successifs d'expliquer la manœuvre de l'artillerie et son passage de la colonne à la ligne, préalable nécessaire à la mise en batterie.

Il semble qu'il existe au moins deux modes de mise en batterie des pièces d'artillerie. Le premier consiste à amener les pièces en ligne par section attelées aux avant-trains avant de dételer. La seconde consiste à dételer les pièces 1500 mètres devant les lignes ennemies et d'user durant les 500 mètres suivant des prolonges d’artillerie. Ces dernières permettent également d'effectuer plus aisément la rotation des pièces d'un demi-tour face à l'ennemi.

Dans les deux cas nous sommes au delà de la portée pratique des pièces de 8 de 6 ou de 4£. Ceci suppose que les dernières centaines de mètres s'effectuent à bras d'homme ou à la bricole mais toujours face à l'ennemi.

Il semblerait aussi que l'usage des prolonges d'artillerie soit,plus encore systématique dans l'artillerie à cheval qui conservait les prolonges d'artillerie déployées afin de se garder la possibilité de se retirer à mesure que l'infanterie ou la cavalerie se repliait.

Répondre

Revenir vers « Révolution et Empire - Discussion générale »