25-01-1971 : Le cannibale Idi Amin Dada prend le pouvoir en OUGANDA.

Modérateurs : Staff Forum, Modérateur temporaire

Avatar de l’utilisateur
jacknap1948
Messages : 3866
Inscription : Jeu Jan 22, 2009 6:32 pm
Localisation : 93 + 83 + 22

25-01-1971 : Le cannibale Idi Amin Dada prend le pouvoir en OUGANDA.

Message par jacknap1948 » Mar Jan 25, 2022 8:30 am

25 janvier 1971 : Le cannibale Idi Amin Dada prend le pouvoir en OUGANDA.



Le 25 janvier 1971, Idi Amin Dada (48 ans) prend le pouvoir à Kampala, capitale de l'Ouganda.

L'Ouganda est un État relativement prospère de l'Afrique de l'Est anglophone qui a alors huit à dix millions d'habitants (40 en 2017).

Repéré du temps de la colonisation par les recruteurs britanniques pour son physique impressionnant, Amin Dada (1923-2003) se hisse grâce à ses qualités de meneur d’hommes, jusqu’au grade de lieutenant d’infanterie, grade alors rarement attribué par les Britanniques à un natif.

Après l’indépendance de l’Ouganda (1962), devenu chef d’état-major, il aide le Premier ministre Milton Obote à renverser le président Mutesa (1966).

Constatant quelque temps plus tard qu’Obote l’éloigne du pouvoir, il devance la disgrâce et le renverse à son tour sans que l’Occident s’en émeuve car Obote sympathisait avec l’URSS.

Une fois président, Amin Dada s’affuble de tous les titres (docteur, maréchal à vie, roi d’Écosse…).

Il se décerne toutes les médailles (y compris des copies d’ordres étrangers).

Il expulse les ethnies rivales, les commerçants indiens, les intellectuels, les Israéliens et finit par ruiner son pays tout en se ridiculisant auprès de l’opinion internationale.

Confronté à des rébellions, il tente de reprendre la main en attaquant la Tanzanie en novembre 1978 mais se fait battre malgré les soutiens libyen et palestinien.

Il fuit en Arabie Séoudite où il meurt en 2003.

Il a fait disparaître entre 150.000 et 300.000 Ougandais (dont certains dans son assiette).



Une semaine d'Histoire du 24 Janvier 2022 au 30 Janvier 2022 avec Herodote.net
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).



Image
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.

Répondre

Revenir vers « L'agenda de l'oncle Jacques »