19-02-1810 : Combat de Valverde de Leganés (Estrémadure - Espagne).

Modérateurs : Staff Forum, Modérateur temporaire

Avatar de l’utilisateur
jacknap1948
Messages : 4015
Inscription : Jeu Jan 22, 2009 6:32 pm
Localisation : 93 + 83 + 22

19-02-1810 : Combat de Valverde de Leganés (Estrémadure - Espagne).

Message par jacknap1948 » Lun Fév 19, 2024 8:55 am

19-02-1810 : Combat de Valverde de Leganés (Estrémadure - Espagne).



Lors de la Campagne de Castille et d'Andalousie (1809-1810), le combat de Valverde se déroule le 19 février 1810 à proximité de Valverde de Leganés, dans la province d'Estrémadure.

Il oppose une brigade de cavalerie française aux ordres du général Charles Victor Woirgard à une armée espagnole dirigée par le général Francisco Ballesteros.

L'affrontement se solde par une victoire espagnole.


Prélude :

En février 1810, l'armée française occupe presque entièrement l'Andalousie et n'a plus face à elle que la seule armée espagnole d'Estrémadure commandée par le marquis de la Romana.

Ce dernier, basé à Badajoz, détache la division du général Ballesteros afin de menacer les positions françaises.

Simultanément, la 5° division française de dragons sous les ordres du général Lorge s'avance vers Badajoz, avec en tête la 1° brigade composée des 13° et 22° dragons.

Celle-ci est dirigée par le général de brigade Charles Victor Woirgard, officier médiocre à un tel point que Robert Burnham estime qu'il est difficile de déterminer les raisons qui ont poussé Napoléon à lui donner le commandement d'une brigade de cavalerie.

Woirgard arrive à Valverde de Leganés le 18 février et, sans aucune précaution, installe son monde pour la nuit.


Déroulement de la bataille :

Vers 2 h du matin, les troupes de Ballesteros prennent par surprise les cavaliers Français et parviennent à occuper Valverde sans coup férir.

Pris au dépourvu, le général Woirgard tente de contre-attaquer à la tête d'un petit groupe mais il est tué dans sa tentative, et sa brigade est dispersée.

Un officier du 22° dragons est également tué, tandis que deux officiers du 13° sont blessés6.

Au total, environ 150 Français sont mis hors de combat.


Suites :

Après cette victoire, Ballesteros pousse jusqu'à Ronquillo, non loin de Séville, où il se heurte à une brigade d'infanterie française les 25 et 26 mars 1810 et se voit alors contraint de se replier jusqu'à Zalamea.

La 1° brigade se replie quant à elle sur le village de Santa Marta sans pertes excessives.

Affectée au 5° corps après la dissolution de la 5° division de dragons en avril, elle a pour nouveau commandant le colonel Marie Antoine de Reiset.

Le général Briche, remplaçant Woirgard, prend de son côté la direction de la cavalerie légère du même corps.



WIKIPÉDIA
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).



Image
Décor "simpliste" sur lequel nous avions rejoué, à 9 joueurs, la Bataille d'Eylau en 1807.

Répondre

Revenir vers « L'agenda de l'oncle Jacques »