Premiers pas dans l'univers d'Incursion...

Modérateur : Staff Forum

Avatar de l’utilisateur
CRAIG
Messages : 646
Inscription : Mar Nov 22, 2005 10:21 pm
Localisation : Asnières sur seine

Premiers pas dans l'univers d'Incursion...

Messagepar CRAIG » Lun Août 10, 2009 9:19 am

Hier, rendez-vous était pris chez Grégory Privat, traducteur Français du jeu INCURSION, afin de tester les règles et de découvrir l'ambiance du jeu...
Arrivée en fin de matinée, à l'heure de l'apéro, petite discussion d'intro sur le background et la création du décor (superbe, ce qui n'étonnera pas ceux qui connaissent les tables que Greg présente habituellement ! :shock: ), un complexe souterrain glauque à souhait.
Les figs sont à l'avenant, tant au niveau gravure que peinture.

Le background :
"1949, le monde est à feu et à sang. L’espèce humaine hurle à
l’agonie tandis que la seconde guerre mondiale se propage sans
répit autour de la planète. Des nations meurent et des millions
d’êtres périssent : la civilisation est mise à genoux dans une orgie
globale de sauvagerie et de rage. Les technologies guerrières se
développent à une vitesse suicidaire alors que tous les camps
recherchent l’arme qui assurera la victoire finale. Mais dans
l’ombre du Troisième Reich se cachent de terribles menaces :
des créatures torturées et mauvaises nées d’esprits dérangés.
C’est une époque pleine de monstres et de folie ou des géants
d’acier crachent des flammes mortelles. Même si le chaos règne
et que le mal prospère dans cet âge désespéré, c’est aussi une
époque héroïque.

EN 1946, après les écrasantes victoires de l’Allemagne
sur les deux fronts largement attribuées au Vergeltungswaffe
4, un composé qui tue dans d’horrible souffrances avant
de réanimer les cadavres, Franco a rejoint l’Axe. Les forces
espagnoles, appuyées par des commandos Brandebourg et
des Fallschirmjägers en exo-armures ont attaqué le rocher de
Gibraltar, alors tenu par les britanniques, et ont pris possession
de l’ancien fort et de son réseau de grottes qu’ils ont transformé
en un vaste centre de recherches, de commandement et de
contrôle souterrain en creusant les profondeurs du Rocher. En
1949, les forces alliées ont monté une vaste opération visant
à le reprendre. La campagne est sanglante et les combats sont
âpres mais couronnés de succès. Les personnels allemands et
espagnols s’échappent des chambres sous-marines en utilisant
des U-boots. Les forces alliées ne pénètrent dans le complexe
que pour être repoussées par les horreurs tapies dans le vaste
et tortueux labyrinthe."

Un aperçu du complexe de Gibraltar :
Image

Quelques A.P.E “Armored Personnal Exo-system” US, sortes de GI bodybuildés d'un fort beau gabarit...
Image

Image

Image

Image

Les forces allemandes (composées de hordes de zombies, et de quelques cadres moins limités intellectuellement...) :

Une demoiselle fort énervée :
Image

Des zombies par dizaines :

Image

Image

Des Blitzhunds, sortes de chiens de guerre\werewolves, impressionnants à regarder, mais peu convaincants en combat...
Image
Image

Première partie, je tente de jouer les américains, qui doivent explorer le complexe et en ressortir à l'autre bout de la table...
Je fais de la bouillie de tous les zombies que je rencontre (joués par ma copine) et j'arrive à mon point d'extraction, après 50% de pertes quand même; je dois gagner, mais je décide d'ajouter l'humiliation de mon adversaire à la victoire...(c'est l'un de mes travers de joueur... :? )Au lieu de sortir immédiatement, je tente d'améliorer mon tableau de chasse, et me fait occire lamentablement en perdant l'initiative du tour de jeu...
Première défaite (stupide celle-là) d'une longue série...

La deuxième partie nous oppose, ma copine et moi, à Greg; nous jouons les allemands.
L' unité US entre dans le souterrain et commence son nettoyage systématique et martial; c'est la tactique du joueur américain : occuper le terrain, s'ouvrir des lignes de vue et poster des sentinelles en veille (over-watch), qui effectuent des tirs d'opportunité sur les troupes allemandes qui ont le malheur d'entrer dans leur champ de vision...
C'est un carnage ! Nos troupes, qui semblent assez balèzes au corps-à-corps (ça, on ne le saura jamais...), se font atomiser bien avant d'arriver au contact...
Victoire sans histoire du joueur US.
Image

Nous enchainons les scénarios de la campagne, en jouant toujours les allemands (j'aime les défis...), et constatons, que bien qu'ayant affiné nos tactiques, le résultat reste constant : les américains gagnent...
Il n'est pas impossible (oui, je pratique la litote, également... :roll: ), d'éliminer les APE, mais ce n'est pas simple, à moins d'utiliser une tactique toute "skaven" avec les zombies (qui entrent par poignées entières à chaque tour...); à trois sur un APE, et avec de la chance au dé, on peut descendre même le capitaine Murphy, sorte de big boss de fin de niveau, que je croyais invulnérable...
Image

Après cet après-midi de déroute, et malgré une légère frustration (agacement ? :wink: ), je me rends à l'évidence : jouer l'allemand n'est pas aisé.
Mes impressions sur le jeu restent bonnes; le système est simple et intuitif, mais le jeu nécessite une certaine pratique pour en tirer la substantifique moëlle...

Les américains, pas très fun à jouer selon moi, mais superbes en figs, doivent adopter une rigueur très martiale, afin de gagner : ne pas séparer les binômes, utiliser le tir d'opportunité le plus souvent possible, se couvrir mutuellement et se servir à outrance des armes à distance (sulfateuses type gatling, lance-grenades et calibres .50...)
Pas trop de place à l'improvisation, une force de frappe hallucinante, mais il manque l'aspect "cow-boy fringuant" à mon goût...

Les allemands, eux, très prometteurs sur le papier, me laissent un goût d'inaccompli; un sentiment d'avoir râté un élément qui m'aurait permis d'en gagner au moins une... :wink:
Les hordes innombrables de zombies sont impressionnantes sur la table, mais peu efficaces, car elles arrivent rarement au contact...(ça, c'est parce que le joueur US a bien placé ses troupes...); les "cadres" de l'armée allemandes sont très peu probants en combat, et doivent se tenir à l'écart, de peur de voir leur vie écourtée cruellement...Et quand il ne reste plus que des zombies à jouer, c'est dur...très dur !
Sans être impossible, je crois que gagner avec l'allemand, ne laisse pas beaucoup de place à l'aléatoire (ce qui est un peu gênant quand on lance des dés... 8) ) et qu'il faut être un très grand joueur d'échecs pour y arriver (pas mon cas, visiblement...)

A noter, le système de cartes d'évênements qui peut faire basculer la partie à tout moment ("t'es mort-non, j'ai la carte qui va bien, je ne prends pas les dégâts..."etc...), et savoir que les américains ont l'initiative automatiquement, quand ils veulent, une fois par partie...(quelle nationalité, déjà, l'auteur du jeu ? :roll: )

Malgré ces quelques réserves, je vais continuer mon aventure INCURSION, dès que j'aurai constitué deux groupes de combat, et essayer de gagner avec l'allemand (j'vous dit, j'aime les défis...).
Ce jeu mérite d'être connu et de croître encore, et avec les nouvelles options prévues dans le futur, il devrait gagner en équilibre; et puis, je n'avais qu'à mieux jouer, aussi ! :twisted:

PS : la gamme Incusion est 100% compatible avec les figs SOTR West wind, de quoi ouvrir encore d'autres horizons !

Un grand merci à Greg et à son épouse, pour cet accueil et ce barbecue énorme !
Image
Craig, maître des ténèbres.

"Ecraser mes ennemis, les voir mourir à mes pieds, entendre les lamentations de leurs femmes."

Avatar de l’utilisateur
paspas
Messages : 548
Inscription : Jeu Avr 13, 2006 6:52 pm
Localisation : Bordeaux Champion!
Contact :

Re: Premiers pas dans l'univers d'Incursion...

Messagepar paspas » Lun Août 10, 2009 2:42 pm

le fait de rejouer à chaque fois dans ces couloirs n'a-t-il pas rendu le jeu répétitif?

Avatar de l’utilisateur
CRAIG
Messages : 646
Inscription : Mar Nov 22, 2005 10:21 pm
Localisation : Asnières sur seine

Re: Premiers pas dans l'univers d'Incursion...

Messagepar CRAIG » Lun Août 10, 2009 4:03 pm

Non, le changement de position des accès et des portes, à chaque nouvelle mission, permettait de varier les options de jeu.
Craig, maître des ténèbres.



"Ecraser mes ennemis, les voir mourir à mes pieds, entendre les lamentations de leurs femmes."


Revenir vers « PAMBdG - Les scénarios et les rapports de bataille »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité