L'infanterie vs la cavalerie

Modérateur : Staff Forum

figur_histo
Donateur
Messages : 47
Inscription : Jeu Oct 21, 2010 1:00 am

Re: L'infanterie vs la cavalerie

Messagepar figur_histo » Ven Juil 19, 2013 11:35 pm

Clairement oui c'est trop dangereux, si l'infanterie pouvait mettre en fuite de la cavalerie simplement en la chargeant elle ne prendrait pas la peine de se former en carré face à de la cavalerie menaçante. Mis à part l'effet de ses feux une infanterie en terrain dégagé n'a pas d'autre moyen de s'en sortir qu'en se mettant en carré à temps, voir à l'avance car on n'est jamais assez prudent :) Parce que sinon elle sera tournée et prise dans le dos, sur les flancs. Désorganisée elle ne pourra plus opposer qu'une vaine résistance, ce sera l'hallali et le massacre dans la fuite.

Je reprend la situation de départ : une ligne de fantassin face à de la cavalerie. Les fantassins en ligne sont massés épaule contre épaule et leur force réside dans leur cohésion, leur confiance, leur capacité à délivrer des feux efficace et normalement le soutien des unités adjacentes. Voilà qu'arrive une unité de cavalerie qui fait son approche tranquillement et s'arrête hors de portée de tir pour reformer ses rangs. Pour nos fantassins c'est déjà une mauvaise nouvelle parce que ça signifie que cette cavalerie peut vouloir les charger.

Certains fantassins imaginent déjà les sabres qui tranchent et mutilent atrocement, les chevaux qui bousculent et écrasent impitoyablement. Mais soit les camarades à côté font face et les officiers donnent l'ordre de charger les fusils. Alors qui sait après une bonne salve la cavalerie tournera surement bride... oui surement... Allez on y croit !

La cavalerie s'élance ? Bon, bon ces gars là sont décidés à en découdre ! La confiance de certains fantassins en prend encore un coup. On à le temps de les voir arriver ces cavaliers, on aimerait bien tirer avec son fusil mais les officiers veillent et donnent des ordres stricts pour qu'on retienne son feu jusqu'au bon moment. Et c'est difficile de juger du bon moment parce que si on tire trop tôt le feu ne sera pas assez efficace et peut être n'aura t'on pas le temps de recharger pour un second tir. C'est un moment critique et c'est encore du stress pour nos pauvres fantassins.

Les cavaliers avancent toujours et ils accélèrent progressivement même. La tension monte aussi progressivement mais les fantassins tiennent, les officiers ne les lâche pas. Enfin l'ordre de feu est donné et chacun tire. Mais combien sont encore suffisamment concentrés et confiant pour tirer efficacement ? Une fumée masque immédiatement la vue des fantassins qui rechargent frénétiquement ou se prépare au choc, baïonnettes en avant. Mais à n'en pas douter certains ont déjà jeté leur fusil à terre et détalent comme des lapins et les autres doivent se sentir bien vulnérable une fois leur arme déchargée. Mais il y a les baïonnettes ! D'ailleurs quels ordres ont donnés les officiers ? Combien d'hommes les ont entendus dans le fracas des tirs ou même compris dans leur stress ou leur panique ? Alors on finit de recharger ou on serre son fusil à s'en faire mal aux mains. Dans quelques instants qui sait si la masse imposante des cavaliers sur leur monture ne va pas venir percuter ou s'écraser sur la ligne un peu flottante ?

Et la fumée se dissipe enfin, rien n'est arrivé. Et la cavalerie n'est plus là, elle à tourné bride. Seuls errent quelques chevaux blessés avec ou sans leur cavalier, blessé eux aussi, entre les cadavres gisant au sol. Soulagement mais aussi stupéfaction ! Qui penserai à ce moment là à aller se jeter dans une course éperdue après des cavaliers qu'il ne rattraperai jamais ? Non les officiers veulent plus probablement reformer les rangs, ordonner de recharger les fusils, rattraper les quelques hommes qui ont flanchés et fuis, puis observer les alentours pour déterminer où à bien pu passer cette cavalerie qui pourrait tout à fait s'être replié à distance pour se reformer et revenir à la charge.

Voilà, selon ce que j'ai pu lire à droite à gauche et ce que j'imagine le plus probable, comment les choses se passerait dans la réalité. Si une règle permet à une unité d'infanterie de charger de la cavalerie dans cette situation c'est qu'elle remplit mal son rôle. De la cavalerie n'attend pas sur place sans bouger qu'on vienne l'attaquer, elle se replie pour se reformer c'est aussi simple que cela et les fantassins n'ont rien à charger devant eux.

Bien sur tout dépend de la qualité des fantassins et de la situation, mais de l'infanterie n'a aucune raison de se jeter sur une cavalerie plus forte qu'elle dans la plupart des cas alors que ses chances d'éviter le contact par des tirs et significative. C'est d'ailleurs aussi pour cela comme dit plus haut que de la cavalerie ne charge pas d'infanterie qui ne soit pas déjà entamée et donc affaiblie moralement.

Bien sur on peut imaginer ou trouver des exceptions. Une unité d'infanterie cachée dans des bois par exemple ne pourrait elle pas se jeter sur une unité de cavalerie qui manœuvre proche et ne les a pas détecté ? Mais pour quel résultat ? Les cavaliers se replient facilement et probablement l'infanterie reprend sa position initiale. Est ce bien utile donc était ce fait ?

Avatar de l’utilisateur
Siaba
Moderateur
Messages : 4937
Inscription : Sam Avr 21, 2007 1:27 pm
Localisation : Albi (81)
Contact :

Re: L'infanterie vs la cavalerie

Messagepar Siaba » Sam Juil 20, 2013 8:15 am

Très bonne explication, figurhisto.

En fait, j'ai l'impression qu'on est tout d'accord: de l'infanterie peut s'avancer sur des cavaliers désorganisés ou ébranlés par un tir mais elle ne les atteindra jamais....
When I go home, people ask me, "Hey Hoot, why do you do it, man? You some kind of war junkie?" I won't say a goddamn word. Why ? They won't understand why we do it. They won't understand it's about the men next to you... and that's it.

J.-Ph. IMBACH
Donateur
Messages : 658
Inscription : Dim Juil 24, 2005 5:26 pm
Localisation : Villeurbanne

Re: L'infanterie vs la cavalerie

Messagepar J.-Ph. IMBACH » Sam Juil 20, 2013 8:23 am

figur_histo a écrit :On à le temps de les voir arriver ces cavaliers

Et si on ne les voit pas arriver, on sent le sol vibrer sous le galop des chevaux... :arrow: trouillomètre à zéro :mrgreen:

A+

JPI

Avatar de l’utilisateur
Thierry Melchior
Moderateur
Messages : 3220
Inscription : Dim Juin 19, 2005 3:26 pm
Localisation : 10 (Aube)
Contact :

Re: L'infanterie vs la cavalerie

Messagepar Thierry Melchior » Sam Juil 20, 2013 2:53 pm

Bonjour,
Jean le Corbeau a écrit :Est-ce qu'il est historiquement possible qu'un régiment d'infanterie charge à la baïonnette un régiment de cavalerie qui marque le pas ?
Les mêmes questions reviennent régulièrement ! :)
Voir ici : viewtopic.php?f=37&t=1537

Je constate qu'il y a une évolution dans la perception du combat car, dans les réponses, il y a consensus sur l'importance du moral. 8)
Donc, charger la cavalerie à la baïonnette : non ; avancer en ordre serré : oui !
Publicité : comme vous l'avez deviné, ma règle va dans ce sens en différenciant le mouvement d'approche (©) du mouvement de charge ! :wink:

Bonnes vacances… à l'ombre avec une bière bien fraîche ! 8)
S&B : règle microtactique pour les combats de 1700 à 1825
Site de jeu d'histoire et d'Histoire de 1700 à 1850
Forum de mes règles
New ! Boutique


Revenir vers « Révolution et Empire - Discussion générale »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités