Artillerie sous la pluie

Modérateur : Staff Forum

Avatar de l’utilisateur
Bernard
Messages : 724
Inscription : Ven Mai 12, 2017 11:25 am
Localisation : MOSELLE

Artillerie sous la pluie

Message par Bernard » Jeu Jan 21, 2021 6:42 am

Bonjour à tous.
Pour ma future revanche de Thann, je vais introduire l'orage ( à priori assez violent) du milieu d'après midi.
J'ai bien compris que les fusils napoléoniens ne pouvaient pas tirer sous la pluie.
Mais qu'en est-il des canons? :?:
:D :D :D
Être et durer!

Avatar de l’utilisateur
gboue
Donateur
Messages : 620
Inscription : Sam Août 06, 2005 3:01 pm
Localisation : Paris intra muros et Yonne

Re: Artillerie sous la pluie

Message par gboue » Jeu Jan 21, 2021 8:03 am

Bonjour Bernard,

A priori et sans vérifier, oui les canons pouvaient tirer, Napoléon à Dresde en 1813, constatant que sa cavalerie ne pouvait pas charger sur un terrain détrempé par des pluies violentes, que les carrés autrichiens ne pouvaient pas non plus tirer sous cette pluie, il fit doubler le nombre des chevaux des batteries à cheval accompagnant la cavalerie. Le simple déploiement à courte distance de ces canons suffit à persuader les "soldats à la crème" de se rendre.

D’autres répondront certainement plus techniquement que moi;

Gboue
"Mort aux cons!- vaste programme ! Charles de Gaulle"

Avatar de l’utilisateur
Bernard
Messages : 724
Inscription : Ven Mai 12, 2017 11:25 am
Localisation : MOSELLE

Re: Artillerie sous la pluie

Message par Bernard » Ven Jan 22, 2021 7:07 am

Merci "Gboue".
J'ai relancé mon sujet dans la rubrique "Les règles de jeu" en élargissant le débat sur la pluie en général.
:D :D :D
Dernière édition par Bernard le Ven Jan 22, 2021 11:04 am, édité 1 fois.
Être et durer!

Avatar de l’utilisateur
LEmpereur
Donateur
Messages : 455
Inscription : Mar Oct 10, 2017 6:18 am
Localisation : Néron (28)
Contact :

Re: Artillerie sous la pluie

Message par LEmpereur » Ven Jan 22, 2021 7:29 am

Bernard a écrit :
Ven Jan 22, 2021 7:07 am
... la pluie en général...
Ha non... le général...c'est hiver ! :lol: :lol: :lol:
Ok Nous sortons !
L'Empereur Bête et Méchant vous invite à visiter
Le Blog : https://lempereurzoom13.blogspot.fr/
L'Instagram : https://www.instagram.com/lempereurzoom/
Cons se le disent!!!

Avatar de l’utilisateur
Xaverus
Messages : 753
Inscription : Dim Mai 13, 2007 11:00 pm
Localisation : IDF

Re: Artillerie sous la pluie

Message par Xaverus » Ven Jan 22, 2021 9:00 am

Il semblerait que le problème majeur de l'artillerie c'est le sol gorgé d'eau (marais etc). Les boulets risquent alors de se planter dans le sol et ne pas rebondir (de mémoire, voir la demande de report du début de bataille de Waterloo par Drouot pour que le sol sèche un peu) et le déplacement est ralenti.

Mais à courte distance (à distance de mitraille) l'artillerie n'est alors plus handicapée (cf la remarque de Gboue).
S. Mustafa dans Grande Armée avait pondu une règle particulière pour ce cas justement (de mémoire).

Concernant la pluie, ne pas oublier évidement les tirailleurs qui sont alors totalement démunis.

LECHEVALIER
Messages : 191
Inscription : Dim Sep 02, 2012 7:35 pm

Re: Artillerie sous la pluie

Message par LECHEVALIER » Ven Jan 22, 2021 5:20 pm

Effectivement le réglage des tirs d'artillerie par temps sec prenait en compte le et même les rebonds du boulet sur le sol. De même l'espace entre les lignes d'infanterie tenait compte (du moins en théorie) de la distance séparant ces rebonds. Mais ceci n’intervenait que dans le cas de tirs à longue distance.

"Weapons & equipement of the napoleonic wars" page 65 par Philip Haythornwaite aux éditions Blandfort

Dans l'hypothèse où la pluie rendait impossible les tirs de mousqueterie les artilleurs pouvaient mettre les pièces en batterie à faible distance des unités d'infanterie et tirer "de but en blanc".
- Sur les unités en colonne ou en carré ou dans le cas de tirs en enfilade, les boulets leur enlevaient des lignes complètes de soldats.
- Sur des unités en ligne et de face l'emploi des boites à mitraille était privilégié car jugé plus efficaces. Tout ceci supposait bien sûr que l'on dispose à l'instant des divers types de munitions.

La pluie intervenait aussi dans l'emploi de l'artillerie en ce que les pièces trop embourbées encaissaient la totalité du recul, ce qui ne manquait pas de les fragiliser prématurément d'où la nécessité -lors des opérations de siège- de les disposer sur un plancher. (voir à ce sujet les batteries de siège et les redoutes et autres fortifications de campagne; redoute de Chevardino et grande redoute, lignes de Torres Vedras...

Avatar de l’utilisateur
Bernard
Messages : 724
Inscription : Ven Mai 12, 2017 11:25 am
Localisation : MOSELLE

Re: Artillerie sous la pluie

Message par Bernard » Dim Jan 24, 2021 10:34 am

LECHEVALIER a écrit :
Ven Jan 22, 2021 5:20 pm
Effectivement le réglage des tirs d'artillerie par temps sec prenait en compte le et même les rebonds du boulet sur le sol. De même l'espace entre les lignes d'infanterie tenait compte (du moins en théorie) de la distance séparant ces rebonds. Mais ceci n’intervenait que dans le cas de tirs à longue distance.

"Weapons & equipement of the napoleonic wars" page 65 par Philip Haythornwaite aux éditions Blandfort
:shock: Je ne savais pas!
LECHEVALIER a écrit :
Ven Jan 22, 2021 5:20 pm
Dans l'hypothèse où la pluie rendait impossible les tirs de mousqueterie les artilleurs pouvaient mettre les pièces en batterie à faible distance des unités d'infanterie et tirer "de but en blanc".
- Sur les unités en colonne ou en carré ou dans le cas de tirs en enfilade, les boulets leur enlevaient des lignes complètes de soldats.
- Sur des unités en ligne et de face l'emploi des boites à mitraille était privilégié car jugé plus efficaces. Tout ceci supposait bien sûr que l'on dispose à l'instant des divers types de munitions.
Effectivement c'est une utilisation tactique de l'artillerie intéressante.
S'approcher de l'ennemi, si celui-ci ne peut pas tirer!
LECHEVALIER a écrit :
Ven Jan 22, 2021 5:20 pm
La pluie intervenait aussi dans l'emploi de l'artillerie en ce que les pièces trop embourbées encaissaient la totalité du recul, ce qui ne manquait pas de les fragiliser prématurément d'où la nécessité -lors des opérations de siège- de les disposer sur un plancher. (voir à ce sujet les batteries de siège et les redoutes et autres fortifications de campagne; redoute de Chevardino et grande redoute, lignes de Torres Vedras...
Je ne connaissais pas non plus!
Merci pour toutes ces excellentes infos!
:D :D :D
Être et durer!

Répondre

Revenir vers « Révolution et Empire - Discussion générale »