La Bête du Gévaudan

Modérateur : Staff Forum

Avatar de l’utilisateur
Aetius
Messages : 135
Inscription : Mer Août 12, 2009 10:09 am
Localisation : Verneuil sur Seine (78)

Re: La Bête du Gévaudan

Message par Aetius » Lun Mars 01, 2010 2:01 pm

Un animal africain survivant des années en liberté dans le climat hivernal du Gévaudan ?

Il me semblait que les dernières études montraient que le coupable, les coupables en fait, étaient des loups, probablement victimes de la rage, les rendant pour le coup extrêmement agressifs (d'où les attaquent sur l'homme, relativement rares d'ordinaire), et laissant les corps terriblement mutilés (acharnement) sans tentative avérée de prélèvement à des fins d'alimentation. Ce qui explique aussi que l'animal s'en soit pris à des victimes isolées, car bien qu'il fut malade, il n'en restait pas moins un animal qui craint l'homme et évitait donc de l'attaquer en "troupeau". Enfin, un agresseur multiple explique les distances parfois considérables entre deux attaques avec des dates rapprochées.

Les louvetiers avaient fait leur travail, les loups virent leur nombre décroître si bien que L'épidémie a fini par tarir, et les attaques cessèrent.

Quant à la bête tuée, il peut s'agir d'un faux, car une affaire aussi exceptionnelle (on en parlait dans toute l'Europe), mettant en cause le roi lui-même (d'où les rumeurs toujours entretenues de complots), avait besoin d'un animal exceptionnel.

Mais je me trompe peut-être....
Les chiens galeux, mon maître ne les noie pas, il les fait pendre, et vos cous pourraient bientôt savoir ce que pèsent vos culs...

Avatar de l’utilisateur
Korre
Messages : 556
Inscription : Jeu Fév 01, 2007 6:56 pm
Localisation : Nantes

Re: La Bête du Gévaudan

Message par Korre » Lun Mars 01, 2010 3:40 pm

Aetius a écrit
Un animal africain survivant des années en liberté dans le climat hivernal du Gévaudan ?
Aucun problème pour les mammifères africains (excepté les rhinocéros, les hippopotames et les éléphants, quoique avec la couche de graisse), ils produisent naturellement un poil d'hiver, j'ai d'ailleurs été vérifié cela empiriquement en février au zoo de Pont Scorff !
J'ajoute que le Gévaudan, ce n'est pas la sibérie (pourtant on peut y trouver des tigres)...
Il me semblait que les dernières études montraient que le coupable, les coupables en fait, étaient des loups, probablement victimes de la rage, les rendant pour le coup extrêmement agressifs (d'où les attaquent sur l'homme, relativement rares d'ordinaire), et laissant les corps terriblement mutilés (acharnement) sans tentative avérée de prélèvement à des fins d'alimentation.
Entre autre c'est du Jean-Marc Moriceau, une thèse intéressante.
http://betedugevaudan.canalblog.com/
Sur ce site il y a une critique assez louable du dit ouvrage.

De fait, Moriceau butte sur l'autopsie de l'animal tué par Chastel, et c'est à mes yeux le document le plus important.
Il nous parle d'un loup monstrueux bizarroïde, probablement un hybride, et en parallèle cherche à nous faire croire que dans l'ensemble il s'agit d'attaques de loups carnassiers anthropophages venus des pays de l'est.
Il parle de meutes, alors qu'aucun témoignage ne mentionne la présence d'attaque synchronisée de plusieurs bêtes.
Dans le rapport d'autopsie on trouve de nombreux témoins qui confirment l'unicité de l'animal !

Je te conseille la lecture des documents ici :
http://www.labetedugevaudan.com/pages/docus.html

Plus particulièrement, celle du rapport Marin ! :D
Tu verras que l'hypothèse des hordes de loups enragés fait pschiitt... :lol:
J'ajoute que la probabilité de survie d'un animal enragé est de fait bien moindre que celle d'un animal africain ! 8)

De plus les corps ne sont pas mutilés, mais dévorés pour la plupart, dans certains cas l'animal emporte la tête de la victime, qu'il mangera plus tard. (comme le koudou sur la photo :mrgreen: )

C'est bien une affaire d'anthropophagie, les cas où la bête ne mange pas ses victimes sont liés au fait qu'elle risque d'être surprise, et donc choisit de prendre la fuite.
Pas de bave au lèvre, ni de rage, juste une histoire de prédation optimisée visant les femelles et les jeunes homos sapiens.
Les louvetiers avaient fait leur travail, les loups virent leur nombre décroître si bien que L'épidémie a fini par tarir, et les attaques cessèrent.
Genre, il y a plus de 500 loups tués par les chasses dans le gévaudan, et "seulement" une centaine de victimes. J'ai du mal à croire à la culpabilité des dits loups. Le seul à avoir fait son travail, c'est Chastel, pour Duhamel le dragon, Denneval le plus grand louvetier du royaume et Antoine le porte arquebuse du roi, dire qu'ils ont faits leur boulot, c'est aller un peu vite en besogne. Certes Antoine a tué un grand loup, qui n'avait aucun restes d'humains dans l'estomac contrairement à la bête tuée par Chastel... :wink:
Quant à la bête tuée, il peut s'agir d'un faux, car une affaire aussi exceptionnelle (on en parlait dans toute l'Europe), mettant en cause le roi lui-même (d'où les rumeurs toujours entretenues de complots), avait besoin d'un animal exceptionnel.
Ben c'est un faux reconnu par 300 témoins oculaires, pas mal pour un faux...
Je t'invite à lire les transcriptions d'époque, car ton post est complètement à côté de l'histoire, désolé. C'est une affaire très complexe, avec de nombreuses hypothèses.
Pour moi l'unicité de la bête ne fait aucun doute, le rapport Marin le confirme, après aux contradicteurs de démontrer que ce rapport n'a aucune valeur... Bonne chance ! :P
C'est aussi avec certitude un canidé, mais de quel type ?
Loup gris, loup gris ibérique, hybride chien loup, chien errant, lycaon ?
Mais je me trompe peut-être....
Olivier Perrony m'a mordu avec son article VV, j'espère que tu éplucheras les sites sur lesquels je te renvoie.
Tu te feras ton idée personnelle, et tu verras que ta vision de l'affaire évoluera rapidement ! :P

Avatar de l’utilisateur
Aetius
Messages : 135
Inscription : Mer Août 12, 2009 10:09 am
Localisation : Verneuil sur Seine (78)

Re: La Bête du Gévaudan

Message par Aetius » Lun Mars 01, 2010 4:08 pm

Tatata !

Tu ne m'as pas bien lu...

D'abord, je n'affirme rien, je ne suis pas un spécialiste de la question. Je témoignais simplement de mon étonnement, et rapportais les dernières hypothèses que j'avais eu l'occasion d'entendre.

Il ne peut s'agir de meutes de loups enragés, les membres infectés étant éloignés du groupe (des animaux aussi intelligents que sociaux, le groupe prime sur l'individu). Une meute dissémine ainsi les malades, qui deviennent alors des solitaires. L'unicité de l'attaquant reste donc exacte.

Voili, voilou

Sinon, j'irai voir les sites que tu indiques, histoire de ne pas mourir idiot ! :D
Les chiens galeux, mon maître ne les noie pas, il les fait pendre, et vos cous pourraient bientôt savoir ce que pèsent vos culs...

Avatar de l’utilisateur
Korre
Messages : 556
Inscription : Jeu Fév 01, 2007 6:56 pm
Localisation : Nantes

Re: La Bête du Gévaudan

Message par Korre » Lun Mars 01, 2010 5:21 pm

Aetius a écrit
Tatata !

Tu ne m'as pas bien lu...
Désolé, erreur d'interprétation... :oops:
D'abord, je n'affirme rien, je ne suis pas un spécialiste de la question. Je témoignais simplement de mon étonnement, et rapportais les dernières hypothèses que j'avais eu l'occasion d'entendre.
Hypothèses qui sont vite démontées, et plus ou moins une mauvaise déformation des théories de Moriceau. :wink:
S'il y avait eu un quelconque cas de rage, de nombreux survivants des attaques l'auraient contracté.
Il ne peut s'agir de meutes de loups enragés, les membres infectés étant éloignés du groupe (des animaux aussi intelligents que sociaux, le groupe prime sur l'individu). Une meute dissémine ainsi les malades, qui deviennent alors des solitaires.
Tout à fait !
Mais pas de cas de rage pour autant dans cette affaire.

http://www.radio-canada.ca/regions/atla ... otes.shtml
La rage a bon dos parfois, deux coyotes enragés qui ne s'entre dévorent pas.
Qu'est ce que les pro canidés seraient près à faire pour innocenter leurs vilains prédateurs!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Coyote
L'unicité de l'attaquant reste donc exacte.
Oui et tout semble indiquer selon les documents à disposition, de l'unicité de l'animal qui sévit pendant 4 ans.
C'est là la grosse erreur de Moriceau, et ça se sent dans son ouvrage, sa théorie tient parfaitement la route jusqu'à l'autopsie...
Sinon, j'irai voir les sites que tu indiques, histoire de ne pas mourir idiot !
Oui et regarde cette vidéo, pour savoir ce que peut faire un canidé isolé à une proie :
http://www.youtube.com/watch?v=rEt3VhYv ... r_embedded
:mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
L`ancien
Donateur
Messages : 1040
Inscription : Jeu Sep 04, 2008 2:59 pm
Localisation : Lille (59)
Contact :

Re: La Bête du Gévaudan

Message par L`ancien » Ven Mars 05, 2010 11:34 am

Korre a écrit :Tu te feras ton idée personnelle, et tu verras que ta vision de l'affaire évoluera rapidement ! :P
"Mordu" également de cette histoire, j'en profite pour revenir sur un des préjugés de cette affaire :wink:
Korre a écrit :Pas de bave au lèvre, ni de rage, juste une histoire de prédation optimisée visant les femelles et les jeunes homos sapiens.
60% "seulement" des victimes étaient de sexe féminin, on peut donc en conclure que la Bête s'est attaquée indifféremment aux deux sexes.

Pour ce qui est de l'age, sa préférence va aux 7 -15 ans : près de 65% des victimes. D'une manière générale, on peut retenir que 80% ont moins de 21 ans, ce qui correspond à l'age où les enfants sont envoyés garder les animaux en pâturage.

Lorsqu'on établit une pyramide des ages avec la liste des victimes pour lequel celui-ci est connu (environ 110 victimes d'après les différents travaux de Fabre et Pourcher), on s'aperçoit d'un "creux" dans la classe 22 - 39 ans, puis de nouveaux une recrudescence de victimes dans la classe 40 ans et plus. Etrangement, là où il y a le moins de victimes, c'est à l'age où les femmes effectuent des travaux domestiques (garde des enfants, production du drap de laine, etc.) ou lorsque les hommes sont en pleine possession de leurs forces pour exercer une activité (notamment dans la verrerie et les mines de la région) ou partir au combat (conflit avec Gênes qui est relativement proche du Gévaudan).

Ma conclusion personnelle : la Bête boulotte ce qui lui tombe sous la dent, c'est à dire la population qui reste effectivement dans les campagnes...

Sur le site que tu proposes Korre, j'avais notamment apprécié ces travaux de reconstruction 3D : http://www.labetedugevaudan.com/pages/tao.html
http://fan2figs.blog4ever.com
http://atonui.over-blog.com

------------------------------------

"Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprends"

Avatar de l’utilisateur
Michel
Donateur
Messages : 2628
Inscription : Mer Mars 03, 2010 10:24 pm
Localisation : 91

Re: La Bête du Gévaudan

Message par Michel » Ven Mars 05, 2010 12:02 pm

il existe une autre théorie très simple qui préconise l'existence non pas d'une seule, mais de plusieurs "betes" dans le temps....en fait des loups d'une taille execptionelle... :?:

Avatar de l’utilisateur
L`ancien
Donateur
Messages : 1040
Inscription : Jeu Sep 04, 2008 2:59 pm
Localisation : Lille (59)
Contact :

Re: La Bête du Gévaudan

Message par L`ancien » Ven Mars 05, 2010 1:47 pm

C'est une possibilité. La Bête du Gévaudan n'est pas un cas isolé de l'histoire : bête du Vendômois (1595-1598, 25 victimes), d’Evreux (1632-1633, 30 victimes), de Benais (1693-1694, 200 victimes), de l’Auxerrois (1731-1734, 30 victimes)... et je peux encore en citer au moins 8 autres jusqu'en 1817. Toutes ces affaires ont forcement une explication. Mais, c'est bien connu, la vérité est ailleurs...
http://fan2figs.blog4ever.com
http://atonui.over-blog.com

------------------------------------

"Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprends"

julien
Donateur
Messages : 1024
Inscription : Ven Nov 02, 2007 9:24 am
Localisation : st etienne
Contact :

Re: La Bête du Gévaudan

Message par julien » Ven Mars 05, 2010 2:13 pm

Il faut lire le bouquin de michel louis sur cette histoire

j'avoue que la thèse d'un duo canidé/"serial killer" est trés bien argumentée.... aprés, le site que tu proposes apporte des contre-arguments interessants... excellent lien
"-Mon général, restez à l'abri!!
-Il y a des circonstances ou la vie d'un général d'armée ne compte pas..."
général Hancock,gettysburg , attaque de pickett

http://xixesiecle.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
Michel
Donateur
Messages : 2628
Inscription : Mer Mars 03, 2010 10:24 pm
Localisation : 91

Re: La Bête du Gévaudan

Message par Michel » Ven Mars 05, 2010 6:00 pm

j'ai vu récemment un bouquin de fraiche publication sur l'argument en format poche à 8€ titre original "la bete du gévaudan" malheureusement je ne me rappelle plus l'auteur, ni l'éditeur (presse pocket il me semble)...quelqu'un l'a lu?

Avatar de l’utilisateur
Siaba
Moderateur
Messages : 4953
Inscription : Sam Avr 21, 2007 1:27 pm
Localisation : Albi (81)
Contact :

Re: La Bête du Gévaudan

Message par Siaba » Ven Mars 05, 2010 7:29 pm

L`ancien a écrit :C'est une possibilité. La Bête du Gévaudan n'est pas un cas isolé de l'histoire : bête du Vendômois (1595-1598, 25 victimes), d’Evreux (1632-1633, 30 victimes), de Benais (1693-1694, 200 victimes), de l’Auxerrois (1731-1734, 30 victimes)... et je peux encore en citer au moins 8 autres jusqu'en 1817. Toutes ces affaires ont forcement une explication. Mais, c'est bien connu, la vérité est ailleurs...
Et dans tous ces cas, c'était quoi les bêtes ?
When I go home, people ask me, "Hey Hoot, why do you do it, man? You some kind of war junkie?" I won't say a goddamn word. Why ? They won't understand why we do it. They won't understand it's about the men next to you... and that's it.

Avatar de l’utilisateur
L`ancien
Donateur
Messages : 1040
Inscription : Jeu Sep 04, 2008 2:59 pm
Localisation : Lille (59)
Contact :

Re: La Bête du Gévaudan

Message par L`ancien » Sam Mars 06, 2010 11:31 pm

Siaba a écrit :Et dans tous ces cas, c'était quoi les bêtes ?
- Pour le Vendômois, les victimes ont été imputées à des attaques de loups, sans qu'on puisse savoir si c'est la réalité ou non, puisque le ou les animaux n'ont pas été abattus.
- Pour celle d'Evreux, la bête est décrite tantôt un dogue, tantôt comme un loup ayant certaines particularités physiques qui sortent de l'ordinaire pour cet animal (pelage, taille, forme du bassin ou de la queue...)
- Le bête du Benais est la plus mystérieuse : comme celle du Gévaudan, les témoignages ne permettent pas de savoir avec précision de quel animal il s'agit. Les battues ne donnent rien et la bête disparait sans laisser de traces après l'été 1694.
- Pour la bête de l'Auxerrois, les victimes sont mises sur le compte d'un couple de loups tué lors d'une chasse en 1734, même si, comme dans le cas de la bête du Gévaudan, les témoins ne parlent pas d'attaques de loups.

A ma connaissance, la seule bête qui a effectivement été reconnue comme un loup au XVIIIème siècle est la bête de Sarlat, tuée en août 1766 et autopsiée comme étant un loup porteur de la rage.

En revanche, je suis assez partisan, dans les autres affaires, de la théorie des croisements de canidés (matins, dogues et loups) plus ou moins retournés à l'état sauvage. De ce que j'ai pu en lire, les loups des Pyrénées font nettement moins de dégâts de nos jours que les chiens errants retournés à l'état sauvage.
http://fan2figs.blog4ever.com
http://atonui.over-blog.com

------------------------------------

"Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprends"

Avatar de l’utilisateur
Siaba
Moderateur
Messages : 4953
Inscription : Sam Avr 21, 2007 1:27 pm
Localisation : Albi (81)
Contact :

Re: La Bête du Gévaudan

Message par Siaba » Dim Mars 07, 2010 8:45 am

OK, merci pour ces précisions :wink:
Trés interressant tout ça :)
When I go home, people ask me, "Hey Hoot, why do you do it, man? You some kind of war junkie?" I won't say a goddamn word. Why ? They won't understand why we do it. They won't understand it's about the men next to you... and that's it.

Avatar de l’utilisateur
Korre
Messages : 556
Inscription : Jeu Fév 01, 2007 6:56 pm
Localisation : Nantes

Re: La Bête du Gévaudan

Message par Korre » Jeu Mars 11, 2010 11:08 pm

L'ancien a écrit
Ma conclusion personnelle : la Bête boulotte ce qui lui tombe sous la dent, c'est à dire la population qui reste effectivement dans les campagnes...
Tout à fait d'accord, et j'ajoute que comme c'est un prédateur, plus la proie semble "faible", plus l'attaque est probable. Après des hommes adultes ont été attaqué, mais je crois qu'il n'y a pas eu de mort ou très peu. La plupart des morts sont des femmes ou des enfants, les hommes étaient souvent sauvés par l'arrivée d'un groupe, tandis que les enfants étaient souvent isolés à garder les bêtes.
Et oui je suis un mordu de la bête, comme quoi c'est vrai, c'est contagieux la lycanthropie ! :lol:


Michel a écrit
Il existe une autre théorie très simple qui préconise l'existence non pas d'une seule, mais de plusieurs "betes" dans le temps....en fait des loups d'une taille execptionelle...
C'est plus ou moins la théorie de Jean-Marc Moriceau, mais l'ensemble des témoins qui ont survécu parlent d'une seule bête pour l'affaire Gévaudan.
Il y aurait aussi une femelle qui traînait près de la bête. On est assez loin de la meute. :?

L'ancien a écrit
C'est une possibilité. La Bête du Gévaudan n'est pas un cas isolé de l'histoire : bête du Vendômois (1595-1598, 25 victimes), d’Evreux (1632-1633, 30 victimes), de Benais (1693-1694, 200 victimes), de l’Auxerrois (1731-1734, 30 victimes)... et je peux encore en citer au moins 8 autres jusqu'en 1817. Toutes ces affaires ont forcement une explication. Mais, c'est bien connu, la vérité est ailleurs...
Exact, il y a de nombreuses histoires de bête.
Après je ne sais pas si elles ont la même ampleur.
Pour le gévaudan, la nature de l'animal est particulière. Sa robe ne correspond en rien à un loup. :?

Julien a écrit
Il faut lire le bouquin de michel louis sur cette histoire

j'avoue que la thèse d'un duo canidé/"serial killer" est trés bien argumentée.... aprés, le site que tu proposes apporte des contre-arguments interessants... excellent lien
Oui c'est très bien fait, mais, je crois que les sources sont très fragiles sur les présumés coupables Antoine Chastel et Morangiès.
Par contre les informations et la comparaison éthologique loups chiens est très intéressantes. Sur l'animal Louis fait un assez bon boulot, contrairement à Moriceau qui survole le problème.

L'ancien a écrit
En revanche, je suis assez partisan, dans les autres affaires, de la théorie des croisements de canidés (matins, dogues et loups) plus ou moins retournés à l'état sauvage. De ce que j'ai pu en lire, les loups des Pyrénées font nettement moins de dégâts de nos jours que les chiens errants retournés à l'état sauvage.
Ca ce n'est pas faux, et pour beaucoup de bête, l'argumentaire de Louis qui différencie le comportement d'un Chien-loup et d'un loup, les hybrides semblent plus dangereux que les loups. C'est l'absence de la peur de l'homme qui joue !

Avatar de l’utilisateur
Korre
Messages : 556
Inscription : Jeu Fév 01, 2007 6:56 pm
Localisation : Nantes

Re: La Bête du Gévaudan

Message par Korre » Ven Mars 12, 2010 12:10 am

Il y a ce lien, il semble qu'il y ait de nombreux documents d'époque :
http://chabanne.brigitte.free.fr/loups/ ... index.html
:lol:

Avatar de l’utilisateur
abdul666lw
Messages : 48
Inscription : Dim Mars 21, 2010 3:19 pm
Localisation : Lyon
Contact :

Re: La Bête du Gévaudan

Message par abdul666lw » Lun Mars 22, 2010 6:50 am

J'ai lu -il ya bien longtemps- que certaines victimes avaient été déshabillées. Il est vrai que c'était dans un bouquin appartenant à une collection spécialisée dans "l'étrange" (les OVNI, les extra-terretres dans la Bible, l'Atlantide... : très à la mode au milieu des années 60, jeunes gens !), et je ne suis pas remonté aux sources originales. Si ces citations sont authentiques, celà renforce diablement l'hypothèse d'un dresseur (comme dans 'Le Pacte des Loups') ou d'un psychopathe se prenant ± pour un loup-garou (comme dans 'La Bête du Gévaudan' de Patrick Volson).
Même dans le cas d'un animal dressé un molosse est plus vraisemblabe qu'un loup, par la taille et le comportement : les gros males de certaines races dépassent les 100 kilos, et les chiens ne craignent pas l'homme, qu'ils ont l'habitude de considérer comme "un des leurs".

Répondre

Revenir vers « Renaissance et Ancien Régime - Discussion générale »