8 janvier 1918 : Les Quatorze Points de Wilson.

Modérateur : Staff Forum

Avatar de l’utilisateur
jacknap1948
Donateur
Messages : 3068
Inscription : Jeu Jan 22, 2009 6:32 pm
Localisation : 93 + 83 + 22

8 janvier 1918 : Les Quatorze Points de Wilson.

Messagepar jacknap1948 » Sam Jan 08, 2011 8:56 am

8 janvier 1918 : Les Quatorze Points de Wilson.

Dans un discours retentissant du 8 janvier 1918, le président américain, Thomas Woodrow Wilson énonce un programme en Quatorze Points pour mettre fin à la Grande Guerre :
– Les cinq premiers points, de portée générale, préconisent la fin de la diplomatie secrète, la liberté des mers, le libre-échange, la réduction des armements et le droit des peuples colonisés à disposer d'eux-mêmes.
– Les points suivants se rapportent au réglement du conflit : restitution de l'Alsace-Lorraine à la France, création d'un État polonais indépendant...
– Le président suggère de réserver à la future Pologne un accès à la mer. La revendication hitlérienne sur ce fameux couloir de Dantzig sera à l'origine immédiate de la Seconde Guerre mondiale !
– Le dernier point, reflétant l'idéalisme du président, annonce la création d'une Société des Nations.

Wilson réussit à faire passer une partie de son programme dans le traité de Versailles. Mais, craignant un engrenage fatal et des tensions internes entre les différentes communautés du pays, l'opinion publique et les parlementaires américains se placent en retrait par rapport aux velléités interventionnistes du président.

Le Congrès des États-Unis refuse de signer le traité de Versailles ainsi que d'entrer dans la Société des Nations (il y est encouragé par les élus d'origine irlandaise, qui font ainsi payer à Wilson son refus de soutenir la cause indépendantiste du Sinn Fein irlandais). C'est un échec cuisant pour la diplomatie américaine et plus encore pour la paix future...

Les Quatorze Points conservent le souvenir d'un bel idéal...

Joseph Savès.


De l'isolationnisme à l'antiaméricanisme.
Après la Grande Guerre, qu'eux-mêmes appellent «European War» (la Guerre européenne), les Américains souhaitent s'isoler du reste du monde, trop effrayant à leurs yeux. C'est la montée de l'isolationnisme, un courant politique qui se traduit dès 1919 par les premières restrictions réglementaires à l'immigration (celles-ci perdureront jusqu'en 1965). En 1924 est introduite l'obligation du visa.

Les Européens ne tardent pas à s'effrayer quant à eux de ce monde nouveau dont les deux millions de GI's présents sur leur sol leur ont donné un aperçu. C'est la naissance de l'antiaméricanisme. La première manifestation en est littéraire avec la publication par Georges Duhamel de Scènes de la vie future, un recueil de nouvelles qui dépeint les États-Unis sous un jour inhumain et ultra-violent (abattoirs de Chicago....).




Une semaine d'Histoire du 3 Janvier 2011 au 9 Janvier 2011 avec Herodote.net

Avatar de l’utilisateur
jacknap1948
Donateur
Messages : 3068
Inscription : Jeu Jan 22, 2009 6:32 pm
Localisation : 93 + 83 + 22

Re: 8 janvier 1918 : Les Quatorze Points de Wilson.

Messagepar jacknap1948 » Dim Jan 08, 2012 1:07 pm

jacknap1948 a écrit :8 janvier 1918 : Les Quatorze Points de Wilson.

Dans un discours retentissant du 8 janvier 1918, le président américain, Thomas Woodrow Wilson énonce un programme en Quatorze Points pour mettre fin à la Grande Guerre :
– Les cinq premiers points, de portée générale, préconisent la fin de la diplomatie secrète, la liberté des mers, le libre-échange, la réduction des armements et le droit des peuples colonisés à disposer d'eux-mêmes.
– Les points suivants se rapportent au réglement du conflit : restitution de l'Alsace-Lorraine à la France, création d'un État polonais indépendant...
– Le président suggère de réserver à la future Pologne un accès à la mer. La revendication hitlérienne sur ce fameux couloir de Dantzig sera à l'origine immédiate de la Seconde Guerre mondiale !
– Le dernier point, reflétant l'idéalisme du président, annonce la création d'une Société des Nations.

Wilson réussit à faire passer une partie de son programme dans le traité de Versailles. Mais, craignant un engrenage fatal et des tensions internes entre les différentes communautés du pays, l'opinion publique et les parlementaires américains se placent en retrait par rapport aux velléités interventionnistes du président.

Le Congrès des États-Unis refuse de signer le traité de Versailles ainsi que d'entrer dans la Société des Nations (il y est encouragé par les élus d'origine irlandaise, qui font ainsi payer à Wilson son refus de soutenir la cause indépendantiste du Sinn Fein irlandais). C'est un échec cuisant pour la diplomatie américaine et plus encore pour la paix future...

Les Quatorze Points conservent le souvenir d'un bel idéal...

Joseph Savès.


De l'isolationnisme à l'antiaméricanisme.

Après la Grande Guerre, qu'eux-mêmes appellent «European War» (la Guerre européenne), les Américains souhaitent s'isoler du reste du monde, trop effrayant à leurs yeux. C'est la montée de l'isolationnisme, un courant politique qui se traduit dès 1919 par les premières restrictions réglementaires à l'immigration (celles-ci perdureront jusqu'en 1965). En 1924 est introduite l'obligation du visa.

Les Européens ne tardent pas à s'effrayer quant à eux de ce monde nouveau dont les deux millions de GI's présents sur leur sol leur ont donné un aperçu. C'est la naissance de l'antiaméricanisme. La première manifestation en est littéraire avec la publication par Georges Duhamel de Scènes de la vie future, un recueil de nouvelles qui dépeint les États-Unis sous un jour inhumain et ultra-violent (abattoirs de Chicago....).

Une semaine d'Histoire du 3 Janvier 2011 au 9 Janvier 2011 avec Herodote.net
Salut à tous.
Pour ne pas ouvrir un nouveau message un petit rappel.
Bonne fin de journée et à plus tard.
Jacques.


Une semaine d'Histoire du 2 Janvier 2012 au 8 Janvier 2012 avec Herodote.net
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).

Avatar de l’utilisateur
jacknap1948
Donateur
Messages : 3068
Inscription : Jeu Jan 22, 2009 6:32 pm
Localisation : 93 + 83 + 22

Re: 8 janvier 1918 : Les Quatorze Points de Wilson.

Messagepar jacknap1948 » Mar Jan 08, 2013 11:01 am

jacknap1948 a écrit :8 janvier 1918 : Les Quatorze Points de Wilson.

Dans un discours retentissant du 8 janvier 1918, le président américain, Thomas Woodrow Wilson énonce un programme en Quatorze Points pour mettre fin à la Grande Guerre :
– Les cinq premiers points, de portée générale, préconisent la fin de la diplomatie secrète, la liberté des mers, le libre-échange, la réduction des armements et le droit des peuples colonisés à disposer d'eux-mêmes.
– Les points suivants se rapportent au réglement du conflit : restitution de l'Alsace-Lorraine à la France, création d'un État polonais indépendant...
– Le président suggère de réserver à la future Pologne un accès à la mer. La revendication hitlérienne sur ce fameux couloir de Dantzig sera à l'origine immédiate de la Seconde Guerre mondiale !
– Le dernier point, reflétant l'idéalisme du président, annonce la création d'une Société des Nations.

Wilson réussit à faire passer une partie de son programme dans le traité de Versailles. Mais, craignant un engrenage fatal et des tensions internes entre les différentes communautés du pays, l'opinion publique et les parlementaires américains se placent en retrait par rapport aux velléités interventionnistes du président.

Le Congrès des États-Unis refuse de signer le traité de Versailles ainsi que d'entrer dans la Société des Nations (il y est encouragé par les élus d'origine irlandaise, qui font ainsi payer à Wilson son refus de soutenir la cause indépendantiste du Sinn Fein irlandais). C'est un échec cuisant pour la diplomatie américaine et plus encore pour la paix future...

Les Quatorze Points conservent le souvenir d'un bel idéal...

Joseph Savès.


De l'isolationnisme à l'antiaméricanisme.
Après la Grande Guerre, qu'eux-mêmes appellent «European War» (la Guerre européenne), les Américains souhaitent s'isoler du reste du monde, trop effrayant à leurs yeux. C'est la montée de l'isolationnisme, un courant politique qui se traduit dès 1919 par les premières restrictions réglementaires à l'immigration (celles-ci perdureront jusqu'en 1965). En 1924 est introduite l'obligation du visa.

Les Européens ne tardent pas à s'effrayer quant à eux de ce monde nouveau dont les deux millions de GI's présents sur leur sol leur ont donné un aperçu. C'est la naissance de l'antiaméricanisme. La première manifestation en est littéraire avec la publication par Georges Duhamel de Scènes de la vie future, un recueil de nouvelles qui dépeint les États-Unis sous un jour inhumain et ultra-violent (abattoirs de Chicago....).

Une semaine d'Histoire du 3 Janvier 2011 au 9 Janvier 2011 avec Herodote.net
Salut à tous.
Pour ne pas ouvrir un nouveau sujet un petit rappel et une photographie.

Image
Le président Thomas Woodrow Wilson.

Bonne fin de journée et à plus tard.
Jacques.


Une semaine d'Histoire du 7 Janvier 2013 au 13 Janvier 2013 avec Herodote.net
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).

Avatar de l’utilisateur
jacknap1948
Donateur
Messages : 3068
Inscription : Jeu Jan 22, 2009 6:32 pm
Localisation : 93 + 83 + 22

Re: 8 janvier 1918 : Les Quatorze Points de Wilson.

Messagepar jacknap1948 » Mer Jan 08, 2014 10:52 am

jacknap1948 a écrit : 8 janvier 1918 : Les Quatorze Points de Wilson.

Image

Dans un discours retentissant du 8 janvier 1918, le président américain, Thomas Woodrow Wilson énonce un programme en Quatorze Points pour mettre fin à la Grande Guerre :
– Les cinq premiers points, de portée générale, préconisent la fin de la diplomatie secrète, la liberté des mers, le libre-échange, la réduction des armements et le droit des peuples colonisés à disposer d'eux-mêmes.
– Les points suivants se rapportent au réglement du conflit : restitution de l'Alsace-Lorraine à la France, création d'un État polonais indépendant...
– Le président suggère de réserver à la future Pologne un accès à la mer. La revendication hitlérienne sur ce fameux couloir de Dantzig sera à l'origine immédiate de la Seconde Guerre mondiale !
– Le dernier point, reflétant l'idéalisme du président, annonce la création d'une Société des Nations.

Wilson réussit à faire passer une partie de son programme dans le traité de Versailles. Mais, craignant un engrenage fatal et des tensions internes entre les différentes communautés du pays, l'opinion publique et les parlementaires américains se placent en retrait par rapport aux velléités interventionnistes du président.

Le Congrès des États-Unis refuse de signer le traité de Versailles ainsi que d'entrer dans la Société des Nations (il y est encouragé par les élus d'origine irlandaise, qui font ainsi payer à Wilson son refus de soutenir la cause indépendantiste du Sinn Fein irlandais). C'est un échec cuisant pour la diplomatie américaine et plus encore pour la paix future...

Les Quatorze Points conservent le souvenir d'un bel idéal...

Joseph Savès.


De l'isolationnisme à l'antiaméricanisme.
Après la Grande Guerre, qu'eux-mêmes appellent «European War» (la Guerre européenne), les Américains souhaitent s'isoler du reste du monde, trop effrayant à leurs yeux. C'est la montée de l'isolationnisme, un courant politique qui se traduit dès 1919 par les premières restrictions réglementaires à l'immigration (celles-ci perdureront jusqu'en 1965). En 1924 est introduite l'obligation du visa.

Les Européens ne tardent pas à s'effrayer quant à eux de ce monde nouveau dont les deux millions de GI's présents sur leur sol leur ont donné un aperçu. C'est la naissance de l'antiaméricanisme. La première manifestation en est littéraire avec la publication par Georges Duhamel de Scènes de la vie future, un recueil de nouvelles qui dépeint les États-Unis sous un jour inhumain et ultra-violent (abattoirs de Chicago....).

Une semaine d'Histoire du 3 Janvier 2011 au 9 Janvier 2011 avec Herodote.net
Salut à tous.
Pour ne pas ouvrir un nouveau sujet un petit rappel et une photographie.
Bonne fin de journée et à plus tard.
Jacques.


Une semaine d'Histoire du 6 Janvier 2014 au 12 Janvier 2014 avec Herodote.net
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).

Avatar de l’utilisateur
jacknap1948
Donateur
Messages : 3068
Inscription : Jeu Jan 22, 2009 6:32 pm
Localisation : 93 + 83 + 22

8 janvier 1918 : Les Quatorze Points de Wilson.

Messagepar jacknap1948 » Jeu Jan 08, 2015 10:11 am

jacknap1948 a écrit : 8 janvier 1918 : Les Quatorze Points de Wilson.


Image

Dans un discours retentissant du 8 janvier 1918, le président américain, Thomas Woodrow Wilson énonce un programme en Quatorze Points pour mettre fin à la Grande Guerre :
– Les cinq premiers points, de portée générale, préconisent la fin de la diplomatie secrète, la liberté des mers, le libre-échange, la réduction des armements et le droit des peuples colonisés à disposer d'eux-mêmes.
– Les points suivants se rapportent au réglement du conflit : restitution de l'Alsace-Lorraine à la France, création d'un État polonais indépendant...
– Le président suggère de réserver à la future Pologne un accès à la mer. La revendication hitlérienne sur ce fameux couloir de Dantzig sera à l'origine immédiate de la Seconde Guerre mondiale !
– Le dernier point, reflétant l'idéalisme du président, annonce la création d'une Société des Nations.

Wilson réussit à faire passer une partie de son programme dans le traité de Versailles.

Mais, craignant un engrenage fatal et des tensions internes entre les différentes communautés du pays, l'opinion publique et les parlementaires américains se placent en retrait par rapport aux velléités interventionnistes du président.

Le Congrès des États-Unis refuse de signer le traité de Versailles ainsi que d'entrer dans la Société des Nations (il y est encouragé par les élus d'origine irlandaise, qui font ainsi payer à Wilson son refus de soutenir la cause indépendantiste du Sinn Fein irlandais).

C'est un échec cuisant pour la diplomatie américaine et plus encore pour la paix future...

Les Quatorze Points conservent le souvenir d'un bel idéal...


Joseph Savès.


De l'isolationnisme à l'antiaméricanisme.

Après la Grande Guerre, qu'eux-mêmes appellent «European War» (la Guerre européenne), les Américains souhaitent s'isoler du reste du monde, trop effrayant à leurs yeux.

C'est la montée de l'isolationnisme, un courant politique qui se traduit dès 1919 par les premières restrictions réglementaires à l'immigration (celles-ci perdureront jusqu'en 1965). En 1924 est introduite l'obligation du visa.

Les Européens ne tardent pas à s'effrayer quant à eux de ce monde nouveau dont les deux millions de GI's présents sur leur sol leur ont donné un aperçu.

C'est la naissance de l'antiaméricanisme. La première manifestation en est littéraire avec la publication par Georges Duhamel de Scènes de la vie future, un recueil de nouvelles qui dépeint les États-Unis sous un jour inhumain et ultra-violent (abattoirs de Chicago....).



Une semaine d'Histoire du 3 Janvier 2011 au 9 Janvier 2011 avec Herodote.net
Salut à tous.
Pour ne pas ouvrir un nouveau sujet un petit rappel.
Bonne fin de journée et à plus tard.
Jacques.


Une semaine d'Histoire du 5 Janvier 2015 au 11 Janvier 2015 avec Herodote.net
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).


Revenir vers « De la 1°GM à nos jours - Histoire, organisation, ordres de bataille, uniformes et armements »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité