Utilisation des torpilles par les navires durant la 2ième GM

Modérateur : Staff Forum

Avatar de l’utilisateur
toc
Messages : 97
Inscription : Sam Sep 13, 2008 7:34 pm

Utilisation des torpilles par les navires durant la 2ième GM

Messagepar toc » Mar Fév 14, 2012 6:24 pm

J'ai quelques questions sur l'utilisation des torpilles par les navires de guerre (pas les sous-marins) lors de la Deuxième guerre mondiale et plus particulièrement dans le Pacifique.

-Les torpilles étaient-elles lancées loin des cibles dans l'espoir de casser une ligne de bataille, ou au contrainre très proche pour maximiser les chances de toucher.

-La portée utile d'une torpille étaient de combien de mètre (en gros, je me doute que ça doit être différent selon les pays et les modèles)

-Les bateaux les projettaient devant eux, sur le côté, perpendiculairement à eux ?

-Les canons pouvaient-t-ils tirer en même temps ? Les vibrations peuvent-elles gêner ?

-Une torpille seule a-t-elle de grande chance de couler un navire de guerre. Par exemple, une explosion bien placée peut-elle couler un cuirassé facilement ou en général plusieurs impacts doivent être nécessaire ?

brian
Messages : 223
Inscription : Dim Juin 19, 2005 6:41 pm
Localisation : Châlons en Champagne

Re: Utilisation des torpilles par les navires durant la 2ièm

Messagepar brian » Mar Fév 14, 2012 7:14 pm

Je ne suis pas un expert en combat naval, mais après avoir pratiqué amirauté pendant quelques années, il me reste quelques notions.

En règle générale, on trouve des lance-torpilles sur les navires légers, types destroyers et au dessous, cela peut allez jusqu'au vedettes lance-torpilles. Ces navires ainsi armés jouent un peu le rôle de "Tirailleurs" sur une flotte.

Face à un navire de ligne, une torpille peut l'endommager plus ou moins gravement et donc diminuer sa capacité de manœuvre. Pour cette raison, les navires de ligne sont toujours accompagnés de navires "d'escorte", qui vont tenter de neutraliser cette menace.

Le problème avec la torpille, c'est que plus on la tire de loin moins le tir sera précis, donc concrètement, Suivant l'effet à obtenir, on effectue un tir de salve en éventail. La portée varie suivant les modèles, mais à ma connaissance, la distance la plus importante était de 12 Km pour les Allemands, mais je ne suis pas formel. La vitesse pouvait atteindre 30 noeuds.

stonewall
Messages : 239
Inscription : Mer Août 19, 2009 3:08 pm

Re: Utilisation des torpilles par les navires durant la 2ièm

Messagepar stonewall » Mer Fév 15, 2012 6:58 pm

il faudrait regarder notamment dans les ouvrages sur le bataille de Leyte.

les destroyers américains font une utilisation des torpilles par salves en meutes, frappant les flancs des lourdes formations japonaises. Dans les différents détroits, de ce fait, les distances d'engagement sont assez courtes.


les vedettes lance-torpilles effectuent en général des tirs de torpilles à courte portée pour améliorer les dégâts.

dans ces deux cas, le stock de torpilles embarqué est des plus réduits, il faut donc faire un maximum de dégâts avec chaque torpille. A noter que pour les Allemands, les défauts de tir des torpilles entraînent un emploi à plus courte portée, pour les sous-marins comme pour les autres navires.

par contre pour les autres navires, pas d'informations.

stonewall
Messages : 239
Inscription : Mer Août 19, 2009 3:08 pm

Re: Utilisation des torpilles par les navires durant la 2ièm

Messagepar stonewall » Mer Fév 15, 2012 7:05 pm

les dégâts dépendent :
- de la taille du navire frappé
- du calibre de la torpille employée
- de la partie du navire touchée

le Bismarck a été touché par une volée de torpilles tirés par des swordfish. Cela l'a considérablement ralenti permettant au reste de la force H de l'arroser copieusement avec ses canons et des torpilles.

fantassin
Donateur
Messages : 218
Inscription : Ven Sep 15, 2006 1:36 pm
Localisation : Limogne(46) Millau(12)

Re: Utilisation des torpilles par les navires durant la 2ièm

Messagepar fantassin » Jeu Fév 16, 2012 9:42 am

bonjour

Pour ce qui est de la dotation, je pense (souvenirs d'amirauté aussi) que certains croiseurs sont aussi équipés de torpilles , surtout les croiseurs légers
Les japonais avaient des torpilles à plus longue portée genre 30-40km ... Redoutées par les américains, les longue lance
Il me semble que beaucoup d'engagements à la torpille dans le pacifique furent de nuit, genre autour de Guadalcanal, et que les japonais s'y distinguèrent

voilà voilou

Avatar de l’utilisateur
toc
Messages : 97
Inscription : Sam Sep 13, 2008 7:34 pm

Re: Utilisation des torpilles par les navires durant la 2ièm

Messagepar toc » Jeu Fév 16, 2012 10:41 pm

Merci pour vos réponses.

Par contre personne n'a pu me dire dans quel sens elles sont lancées. Perpediculairement au navire, vers l'avant , sur le côté ... ?

Avatar de l’utilisateur
Sgtloren
Donateur
Messages : 518
Inscription : Mer Nov 12, 2008 9:16 am
Localisation : nord de la France

Re: Utilisation des torpilles par les navires durant la 2ièm

Messagepar Sgtloren » Ven Fév 17, 2012 8:53 am

Si mes souvenirs sont bons

Vedettes: tirs en frontal (S-boot allemands ou PT US) ou avec quelques degrées / frontal (vedettes anglaises)

pour les autres batiments; les lances torpilles sont souvent montés sur pivot en latéral et permettent de tirer
sur les 170° latéraux (tir en frontal ou en arriere= torpilles sur le pont :cry: :mrgreen: )

Cordialement

Avatar de l’utilisateur
toc
Messages : 97
Inscription : Sam Sep 13, 2008 7:34 pm

Re: Utilisation des torpilles par les navires durant la 2ièm

Messagepar toc » Ven Fév 17, 2012 9:16 am

Super merci :mrgreen:

Francis Marliere
Messages : 13
Inscription : Ven Fév 04, 2011 9:55 am

Re: Utilisation des torpilles par les navires durant la 2ièm

Messagepar Francis Marliere » Dim Mai 13, 2012 11:11 am

Je découvre ce sujet avec beaucoup de retard et vous prie de m'excuser pour cette réponse tardive qui, je l'espère apportera quelques précisions.
Les torpilles de l'époque avaient sauf exception une portée et une vitesse limitées et ne pouvaient être lancées qu'à 5 à 10.000 yards de la cible. Compte-tenu de la portée et de la précision de l'artillerie de l'époque, il était improbable qu'un navire survive aux tirs ennemis s'il essayait de se placer en position de tirer des torpilles. Combien même l'aurait-il été, les probabilités d'impact de celles-ci auraient été infimes. En effet le lancement des torpilles produisait un panache de fumée visible par la cible, qui généralement entamait immédiatement des manœuvres évasives.
La marine japonaise avait développé des torpilles à oxygène de 610 mm (les Type 93, surnommées après la guerre "Long Lance") qui surpassaient de beaucoup leurs homologues étrangères en vitesse, portée et charge militaire. Elles étaient conçues pour être employées contre les unités lourdes adverses, en les tirant en masse à grande distance, en espérant que quelques-unes, dans le lot, trouveraient une cible. L'expérience de la guerre (en particulier lors de la bataille de la mer de Java) a prouvé que cette doctrine était inefficace.
Dans toutes les autres marines, les torpilles devaient être lancées à courte distance et dans la discrétion, conditions difficiles à réunir sauf dans un combat de nuit. Dans un engagement diurne, les torpilles étaient avant tout une arme dissuasive, dont le but était d'empêcher l'ennemi de s'approcher. Peu d'amiraux de l'époque se seraient en effet avisés de traverser un écran de fumée émis par l'adversaire de peur de se retrouver nez à nez avec un destroyer ennemi prêt à envoyer une salve de torpilles. Une autre possibilité était d'envoyer des destroyers charger l'adversaire non pas dans l'espoir de mettre une torpille au but, mais pour le forcer à s'éloigner et à reporter son tir sur les destroyers (voir à ce sujet l'action des DD américains lors de la bataille des Komandorsky). Enfin, les torpilles étaient également l'arme idéale pour achever un navire déjà endommagé et incapable de se mouvoir normalement.

Il est difficile de répondre avec précision à la question relative aux dommages causés par les torpilles. Tout dépend de la charge militaire de celles-ci, de la résistance de la cible (qui prend en compte son tonnage, sa protection et son état général), de l'endroit où la torpille touche et d'un certain nombre d'autres facteurs (détonation complète ou non de la charge militaire, qualité du contrôle des avaries, éventuels points faibles de la cible, etc.).
Une torpille frappant au milieu d'un destroyer le coulait généralement. Sauf cas particulier, il en fallait au moins deux ou trois pour un croiseur et plus les navires plus imposants. Il y eu certes beaucoup d'exception : des destroyers survécurent à un impact de torpille (parfois en perdant leur proue), et le porte-aviosn Ark Royal coula après avoir été atteint par une torpille (qui frappa un point faible du navire).

Pour ce qui est des caractéristiques des torpilles (portée, vitesse, etc.) je suggère ce site : http://navweaps.com/Weapons/index_weapons.htm

Les torpilles pouvaient être lancées pendant une canonnade. La cadence de tir effective des navire était généralement de à
coups à minute (il fallait attendre l'arrivée d'une salve avant de tirer la seconde afin de pouvoir corriger le tir) et il y avait assez de temps pour lancer les torpilles entre deux salves (qui par ailleurs ne gênaient pas particulièrement).

Les torpilles des bâtiments de surface étaient montées sur des affûts pivotants. Sur les destroyers, ceux-ci étaient généralement montés au centre du navire et pouvaient tirer sur les deux bords. Sur les croiseurs, les affûts ne tiraient que d'un seul bord. Les torpilles pouvaient être réglées avant le tir pour prendre une direction différente de celle du tir. Celles-ci se dirigeaient dans le sens du tir pendant quelques centaines de mètres puis prenaient le cap pour lequel elles avaient été réglées.

Avatar de l’utilisateur
toc
Messages : 97
Inscription : Sam Sep 13, 2008 7:34 pm

Re: Utilisation des torpilles par les navires durant la 2ièm

Messagepar toc » Dim Mai 13, 2012 3:44 pm

Merci pour cette réponse complète et précise :D


Revenir vers « De la 1°GM à nos jours - Histoire, organisation, ordres de bataille, uniformes et armements »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités