Histoires d'amour chez les corsaires...

Modérateur : Staff Forum

Avatar de l’utilisateur
Patrice
Messages : 260
Inscription : Mar Mai 11, 2010 3:42 pm
Localisation : Kreiz Breizh
Contact :

Histoires d'amour chez les corsaires...

Message par Patrice » Jeu Mai 22, 2014 10:48 am

Bon je n'ose pas appeler ça un « rapport de bataille »... ou alors c'est une longue bataille...

J'ai rassemblé quelques photos et commentaires datant de plusieurs parties différentes (époque corsaires Louis XIV) jouées depuis deux ans. En marge des combats, l'un de nos joueurs y a régulièrement trouvé un petit moment pour envoyer son personnage, le capitaine corsaire Le Hir de Lostbraz, visiter Mademoiselle Clotirisse la célèbre nièce de Monsieur de Toulvarère gouverneur aux Antilles (il faut en effet savoir que ni la science médicale, ni les messes commandées par son oncle en les églises locales, ne parviennent à soigner la santé de cette jeune personne à qui le climat tropical cause de terribles fièvres nymphomaniaques).

Image

http://argad.forumculture.net/t937-ouvr ... trice#8445

(je ne vous donne pas la traduc' en français des noms bretons du capitaine et du gouverneur...) :roll:

Le système est tout bête (c'est la règle optionnelle du "certain temps" à Argad, sans doute adaptable à n'importe quel jeu d'escarmouche). On relance un dé à chaque tour d'amour, et on rajoute un cœur tant que ça ne s'arrête pas :mrgreen: Ensuite il peut y avoir des variantes pour décider s'il tombent amoureux, etc. Ca pourrait aussi fonctionner pour D'Artagnan et Madame Bonacieux, ou aussi pour n'importe quelle autre époque.
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)

http://argad.forumculture.net/
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Avatar de l’utilisateur
Jean le Corbeau
Messages : 1094
Inscription : Lun Mai 31, 2010 4:44 pm
Localisation : Ht Savoie

Re: Histoires d'amour chez les corsaires...

Message par Jean le Corbeau » Jeu Mai 22, 2014 11:17 am

Excellent !!!
Si l'histoire se répète, c'est que la première fois, personne n'écoutait.
"Croa croa" fait le Corbeau.

Répondre

Revenir vers « Renaissance et Ancien Régime - Les scenarios et les rapports de bataille »