Nouvelle règle "PREMIER EMPIRE v3" de J-Christophe RAGUET

Modérateur : Staff Forum

Avatar de l’utilisateur
J-Christophe RAGUET
Donateur
Messages : 88
Inscription : Sam Juin 13, 2009 7:59 am
Contact :

Re: Nouvelle règle "PREMIER EMPIRE v3" de J-Christophe RAGUET

Message par J-Christophe RAGUET » Mer Mars 06, 2019 11:21 am

Bonjour à tous,

Thomas vient de m'envoyer la répartition des places dans les tournois à la Levée en Masse du Kremlin-Bicêtre (1er et 2 juin).

Avec 10 places pour 5 tables, cela nous convient parfaitement, sachant que nous prenons 1,2m x 1,8m avec l'obligation de jouer en tables séparées pour pouvoir gérer les combats des marches de flanc.

Cependant, comme vous serez probablement plus de 10 à vouloir jouer, nous pourrons organiser les choses un peu différemment :
--> accepter un engagement pour les deux parties du samedi seulement,
--> accepter un engagement pour la grosse partie à 4800 pts du dimanche seulement,
--> accepter(sur certaines tables sans incidences sur le classement) que la partie du dimanche soit jouée en double dans un camp ou dans les deux camps.


Nous aurons l'occasion d'en reparler pendant notre Ballade vendéenne du début Mai.

Ludiquement,

Jean-Christophe

clisson
Messages : 21
Inscription : Mar Juin 12, 2012 12:52 pm

Re: Nouvelle règle "PREMIER EMPIRE v3" de J-Christophe RAGUET

Message par clisson » Dim Mai 12, 2019 6:38 pm

Ou trouve t on des listes pour pouvoir jouer car il y a que des budgets et n ayant pas tout les ordres de bataille cela aide pas
Faire des listes fiction c bien pour tester c ce que lon a fait avec un ami mais faire des bataille historiques ou trouve t on des listes ou organisations pour jouer historique

gnark gnark
Messages : 56
Inscription : Lun Juil 19, 2010 1:21 pm

Re: Nouvelle règle "PREMIER EMPIRE v3" de J-Christophe RAGUET

Message par gnark gnark » Lun Mai 20, 2019 2:51 pm

qui peut me donner la raison pour laquelle les chasseurs a pied vielle garde tirent mieux que les grenadiers vielle garde mais qui eux se battent mieux que les chasseurs :roll: :roll: :roll:

LUG76
Messages : 89
Inscription : Sam Mars 10, 2012 7:06 am
Localisation : Bolbec en Seine Maritime

Re: Nouvelle règle "PREMIER EMPIRE v3" de J-Christophe RAGUET

Message par LUG76 » Lun Mai 20, 2019 10:34 pm

Entrainnement différent, les chasseurs sont issus des voltigeurs... Les Grenadiers des grenadiers, d'où des
facteurs qui correspondent... Du moins à ce qu'il me semble... Mais Jean-Christophe va te donner son point
de vue :wink:
Chewbacca sous un nouveau pseudo, j'ai paumé mon MDP

LUG76
Messages : 89
Inscription : Sam Mars 10, 2012 7:06 am
Localisation : Bolbec en Seine Maritime

Re: Nouvelle règle "PREMIER EMPIRE v3" de J-Christophe RAGUET

Message par LUG76 » Lun Mai 20, 2019 10:36 pm

clisson a écrit :
Dim Mai 12, 2019 6:38 pm
Ou trouve t on des listes pour pouvoir jouer car il y a que des budgets et n ayant pas tout les ordres de bataille cela aide pas
Faire des listes fiction c bien pour tester c ce que lon a fait avec un ami mais faire des bataille historiques ou trouve t on des listes ou organisations pour jouer historique
Il faut se référer au livret DBN, si tu ne l'as pas, aux ordres de bataille historique, tu fais un ratio des troupes en présence
pour constituer ta liste d'armée :wink: Mais il est prévu que Jean-Christophe sorte un livret avec des ordres de bataille, il
en parle d'ailleurs dans sa règle :wink:
Chewbacca sous un nouveau pseudo, j'ai paumé mon MDP

gnark gnark
Messages : 56
Inscription : Lun Juil 19, 2010 1:21 pm

Re: Nouvelle règle "PREMIER EMPIRE v3" de J-Christophe RAGUET

Message par gnark gnark » Mar Mai 21, 2019 10:45 am

les deux corps d'infanterie de la vieille garde étaient extrêmement poreux vis à vis du recrutement
les chasseurs ne sont pas tous issu de l'infanterie légère, ils représentent l'infanterie légère idem pour les grenadiers
leur armement était strictement identique, leur entrainement était identique, leur doctrine d'emploi était identique
je pense qu'il s'agit d'un vieux concept datant des année 80 et qui n'a jamais était dépoussiéré :D :D

histminipainter
Messages : 10
Inscription : Mer Fév 13, 2019 6:28 am

Re: Nouvelle règle "PREMIER EMPIRE v3" de J-Christophe RAGUET

Message par histminipainter » Mer Mai 22, 2019 1:48 pm

gnark gnark a écrit :
Mar Mai 21, 2019 10:45 am
les deux corps d'infanterie de la vieille garde étaient extrêmement poreux vis à vis du recrutement
les chasseurs ne sont pas tous issu de l'infanterie légère, ils représentent l'infanterie légère idem pour les grenadiers
leur armement était strictement identique, leur entrainement était identique, leur doctrine d'emploi était identique
je pense qu'il s'agit d'un vieux concept datant des année 80 et qui n'a jamais était dépoussiéré :D :D
J'approuve cette explication. A noter également que c'est également le cas pour l'infanterie de ligne, même armement, même entraînement (quand les soldats en recevait un avant la première bataille d'ailleurs), même doctrine :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
J-Christophe RAGUET
Donateur
Messages : 88
Inscription : Sam Juin 13, 2009 7:59 am
Contact :

Re: Nouvelle règle "PREMIER EMPIRE v3" de J-Christophe RAGUET

Message par J-Christophe RAGUET » Ven Mai 24, 2019 3:24 pm

Bonjour,

Pour mémoire, un +1 à 1er EMPIRE améliore d'environ 10% les chances que 8 figurines infligent 1 perte supplémentaire.
Nous sommes donc dans un sujet d'importance très marginale.

Néanmoins :
--> En 1804, il fallait mesurer au moins 1,705 mètre pour être admis dans les chasseurs à pied de la garde, et 1,79 m dans les grenadiers à pied, porté après 1812 à 1,76 m.
Pour l'époque, cet écart faisait la différence entre les grands hommes et les très grands : d'où le +1 en mêlée aux grenadiers.


--> D'autre part, l'emploi en bataille de l'infanterie légère en faisait de meilleurs tireurs que les autres. Souvent seule l'infanterie légère avait l'occasion de tirer lors d'une bataille (et ainsi de s'améliorer au tir).
Pour cela : un +1 pour le tir des troupes légères me semble justifié.
Le bonus de tir en tirailleurs relève d'autres raisons : tir parfois en position appuyée ou abritée ou même couchée, tir sans commandement, ou non gêné par ses voisins dans des rangs serrés, ou lorsque le tireur est prêt, ou lorsqu'il voit réellement sa cible, etc.

Ce qui était valable dans la garde est entièrement transposable au reste de l'infanterie dans les grandes lignes : grenadiers et carabiniers plus grands, fusiliers et chasseurs plus petits. Je ne parle pas des exceptions qui ont bien dû avoir lieu.
Quant à la "porosité" du recrutement entre les chasseurs et les grenadiers : un capitaine de grenadiers n'aurait pas admis un homme trop petit dans sa compagnie, sauf états de services exceptionnels... et la Légion d'honneur comme Coignet.

Concernant les voltigeurs, c'était encore pire : avant 1804 la France n'enrôlait pas les hommes de moins d'1,598 m, d'où une perte énorme à la conscription.
(je reprends ici des témoignages glanés un peu partout) :

C'est l'arrêté du 22 ventôse an XII (13 mars 1804) qui a institué les voltigeurs. La caractéristique essentielle des voltigeurs réside dans leur petite taille. La création de cette nouvelle infanterie répondait à une situation démographique caractéristique de l'époque et dans laquelle les hommes petits, d'une taille inférieure à la “ normale ” étaient de plus en plus nombreux. Une grande partie de la population échappait donc légalement à la conscription.
La création des voltigeurs fut une façon d'étendre le poids du recrutement sur ceux qui se croyaient à l'abri du fait de leur petite taille. C'est ainsi que dans un premier temps, les compagnies de voltigeurs devaient être complétées par des conscrits exemptés par défaut de taille, et qu'ensuite la taille minimale, pour tous les conscrits, fut ramenée à 4 pieds 9 pouces ou 1 mètre 544 (8 fructidor au XIII).

"Cette mesure, dit le général Bardin, augmenta l'effectif des troupes de 40.000 hommes." (Dict., p. 5271).


L'article 176 de l'instruction du 1er novembre 1811 abaissera encore la taille minimum d'aptitude des conscrits à 1,488 m.

"Les voltigeurs ont été créés par moi pour profiter des petits hommes que la conscription ne pouvait atteindre. J'en ai profité pour opposer les petits hommes aux grands, comme j’opposerais les blancs aux noirs, comme je formerais des compagnies de bossus, s'il y en avait beaucoup.” (Napoléon, le 6 mai 1819 cité par le général Bertrand, Cahiers de Sainte-Hélène, t. 2, p. 348).

Les voltigeurs sont armés d'un fusil court (carabine) et d'un sabre court ; la giberne est fixée sur les reins par une ceinture; d'après les règlements, leur sac doit être très léger.
En présence de l'ennemi, les compagnies de voltigeurs de tous les régiments sont rassemblées, formant un corps distinct qui mène l'attaque ; ils sont en général employés à escalader les montagnes (s'il y en a) ou à forcer les passages difficiles; les grenadiers suivent à courte distance, mais c'est le privilège des voltigeurs d'ouvrir la route à la victoire. On leur rappelle, d'ailleurs, à l'occasion, cet honorable avantage.
Depuis leur création, les voltigeurs ont été de la plus grande utilité pour les armées françaises. La fierté de la grenade, l'espoir d'être les premiers au pillage, tout a contribué à élever l'esprit de ces soldats de petite taille au plus haut degré de valeur enthousiaste.


"Pendant la dernière campagne d'Italie, observe un correspondant, au cours de laquelle j'ai servi dans la division de grenadiers du général Partouneau, après le passage de l'Adige, aux affaires de Montebello et de Caldiera, au passage de la Piave et du Tagliamento, ainsi qu'à la prise de Palmanova, les voltigeurs ont supporté seuls le poids des journées; les grenadiers (à l'exception de quelques bataillons) n'ont pas tiré un coup.
Ils ont eu les mêmes avantages en Calabre, et dans les Abruzzes. A Gaète, ce furent les voltigeurs et la légion corse ... qui furent les premiers à monter sur la brèche et qui prirent la ville d'assaut."
"J'ajouterai à cette note, poursuit un autre officier, que les voltigeurs que j'ai eu l'occasion de voir, soit comme déserteurs, soit comme prisonniers de guerre, m'ont dit qu'ils avaient été soumis à un long et souvent périlleux entraînement, avant d'avoir été admis dans une compagnie de voltigeurs. Ces hommes doivent être experts en voltige, en saut, en course, à la nage, dans l'escalade des rochers les plus escarpés et des arbres les plus hauts, etc.
J'ai vu un de ces petits gars, natif de Versailles, faire un saut de 21 pieds, il m'a dit qu'il sautait sans difficulté plus de 25 pieds, avant d'avoir reçu dans la poitrine une sévère ruade d'un cheval sur la croupe duquel il tentait de sauter pour frapper un cavalier ennemi."


Ce concept de compagnies d'élite légères et d'emploi de l'infanterie légère en grandes bandes était français à l'origine. Il sera copié par presque tous les belligérants à partir de 1809-1810.

Dans un autre domaine, en France à l'époque :
cavalerie légère = chevaux de 1,49 m à 1,53 m + Hussards de 1,65 m et + Chasseurs de moins de 1,65 m
cavalerie de ligne (moyenne) = chevaux de 1,53 m à 1,55 m + lanciers et dragons de 1,65 m et +
cavalerie lourde = chevaux de 1,55 m à 1,60 m + cuirassiers, carabiniers et grenadiers à cheval de 1,759 m.
--> d'où des écarts dans les facteurs en mêlée, ce que tout le monde comprend facilement.

Pour conclure : la différence (très minime) d'aptitude à la mêlée ou de qualité du tir n'est donc pas un concept ludico-poussiéreux des années 80 mais une tentative de transposer une réalité militaire historique : la taille, la force et l'apparence générale ont encore une grande importance morale et tactique tant que le combat en mêlée est encore un procédé tactique de confrontation des masses.

Merci d'avoir (peut-être) tout lu.

Ludiquement,

Jean-Christophe RAGUET
1,60 m --> bon pour la légère !

Avatar de l’utilisateur
Nicofig
Administrateur
Messages : 3540
Inscription : Dim Juin 19, 2005 8:31 am
Localisation : Toulon

Re: Nouvelle règle "PREMIER EMPIRE v3" de J-Christophe RAGUET

Message par Nicofig » Ven Mai 24, 2019 7:51 pm

Merci beaucoup pour cette réponse argumentée et très instructive. :shock:

gnark gnark
Messages : 56
Inscription : Lun Juil 19, 2010 1:21 pm

Re: Nouvelle règle "PREMIER EMPIRE v3" de J-Christophe RAGUET

Message par gnark gnark » Mer Mai 29, 2019 7:52 am

carabine pour les legers ! c'est surprenant moi qui croyait qu'ils avaient un mousqueton 1777 revu an IX raccourci, version Dragon avec garniture en acier ….

Avatar de l’utilisateur
Jeff, de Lyon
Donateur
Messages : 349
Inscription : Sam Oct 03, 2009 8:16 pm
Localisation : Lyon (69) FRANCE
Contact :

Re: Nouvelle règle "PREMIER EMPIRE v3" de J-Christophe RAGUET

Message par Jeff, de Lyon » Mer Mai 29, 2019 9:01 am

Les meilleurs Fusils, aux meilleurs Tireurs ! :idea: :idea:

-> dotation des meilleures Armes disponibles (récentes) et adaptées à une utilisation spécifique au combat.

Jeff, :wink: :wink:
Dernière édition par Jeff, de Lyon le Jeu Juin 13, 2019 2:17 pm, édité 3 fois.
Jeff de Lyon, Maréchal Comte de Dölitz

LE KRIEGSPIEL NAPOLEON
https://le-kriegspiel.blogspot.com/

Planète Napoléon - Diégo Mané, du KRAC de Lyon
http://www.planete-napoleon.com/accueil.html

Avatar de l’utilisateur
J-Christophe RAGUET
Donateur
Messages : 88
Inscription : Sam Juin 13, 2009 7:59 am
Contact :

Re: Nouvelle règle "PREMIER EMPIRE v3" de J-Christophe RAGUET

Message par J-Christophe RAGUET » Jeu Mai 30, 2019 11:15 am

gnark gnark a écrit :
Mer Mai 29, 2019 7:52 am
carabine pour les legers ! c'est surprenant moi qui croyait qu'ils avaient un mousqueton 1777 revu an IX raccourci, version Dragon avec garniture en acier ….
Bonjour,

Celui qui écrit fait probablement l'amalgame, comme beaucoup d'autres, entre un fusil un peu plus court, un mousqueton et une carabine.
En tout cas rien à voir avec une carabine rayée !

Il est également possible que les premiers voltigeurs aient été équipés avec une carabine d'infanterie légère (française ou étrangère) aussi longtemps qu'il y en eu.
Après 1812 et à la fin de 1813, la pénurie était telle que le bon vieux 77 modifié an IX non raccourci fut la norme générale... ou presque, car les fusils de dragons et de certains cuirassiers furent redistribués à l'infanterie.

Mais entre la norme, les projets de dotation, les situations particulières et les ressources disponibles, difficile de faire le tri.

La règle ne prend pas en compte cette légère différence entre les (17 ?) versions du Charleville, seulement pour les armes de cavalerie à portée nettement plus courte.

Ludiquement,

Jean-Christophe RAGUET

Répondre

Revenir vers « Révolution et Empire - Les règles de jeu »