11-09-2001 : Attentats à New York et Washington.

Modérateurs : Staff Forum, Modérateur temporaire

Avatar de l’utilisateur
jacknap1948
Donateur
Messages : 3257
Inscription : Jeu Jan 22, 2009 6:32 pm
Localisation : 93 + 83 + 22

11-09-2001 : Attentats à New York et Washington.

Message par jacknap1948 » Mar Sep 11, 2018 7:30 am

11 septembre 2001 : Attentats à New York et Washington.


Le 11 septembre 2001, pour la deuxième fois de leur Histoire après la guerre anglo-américaine de 1812, les États-Unis sont agressés sur leur propre sol.

Quatre avions de ligne sont détournés par des terroristes islamistes de la mouvance Al Qaida.

Deux s'écrasent avec leurs occupants sur les tours jumelles du World Trade Center, à New York.

Un troisième sur le Pentagone (le ministère des armées), à Washington.

Un quatrième s'écrase dans un bois de Pennsylvanie, les passagers ayant tenté au sacrifice de leur vie de maîtriser les terroristes.

Au total, plus de 3000 morts et disparus.

L'effondrement des tours ayant été filmé en direct, l'émotion est immense dans le monde.

Le président George Bush Jr, après un moment d'égarement, engage le fer contre Al Qaida et son chef mystérieux, le Séoudien Oussama Ben Laden.

Moins d'un mois plus tard, une coalition internationale envahit l'Afghanistan, où Ben Laden a trouvé refuge auprès des talibans islamistes.

Les erreurs stratégiques du gouvernement américain et son engagement quasi-simultané contre l'Irak éloignent la perspective d'une victoire sur les talibans afghans.

La traque de Ben Laden aboutit toutefois à la mort de celui-ci, le 2 mai 2011, soit dix ans après les attentats, dans son ultime repaire, au Pakistan voisin.

En dépit du retentissement médiatique des attentats de New York et Washington, la première décennie du XXI° siècle apparaît comme la moins belliciste depuis au moins un siècle.

Image


De graves conséquences sur le long terme

En dépit de leur retentissement médiatique, les attentats de New York et Washington marquent le déclin du terrorisme musulman et un relatif essouflement de l'islamisme apparu vingt ans plus tôt en Iran.

La première décennie du XXI°siècle s'achève en effet sur les révolutions arabes, pied-de-nez aux terroristes d'Al Qaida... et sur l'exécution de Ben Laden dans son repaire pakistanais, le 2 mai 2011, soit dix ans après les attentats.

Cette décennie apparaît en définitive comme la moins belliciste depuis au moins un siècle, en dépit des guerres au Moyen-Orient (Irak, Afghanistan...).

Mais les attentats ont aussi de graves conséquences intérieures aux États-Unis, avec des répercussions en Europe occidentale.

Celles-ci sont de trois ordres:
- Sous prétexte de lutte contre le terrorisme, les gouvernements multiplient les mesures répressives jusqu'à banaliser des dispositions orwelliennes (caméras de surveillance, fichage des empreintes ADN, fouilles au corps...).
- Pour restaurer la confiance après le choc émotionnel des attentats, le gouvernement américain convainc la Réserve Fédérale et les banques d'ouvrir les vannes du crédit. IL va s'ensuivre une bulle spéculative et le développement des «hedge funds» ou fonds de couverture jusqu'à l'effondrement bancaire de 2008.
- Le gouvernement de George Bush engage des opérations militaires très coûteuses (et vaines) en Afghanistan et en Irak. Comme il se refuse à couvrir les dépenses supplémentaires par des hausses d'impôt au nom de son idéologie néolibérale, il s'ensuit une aggravation exponentielle des déficits américains : dette publique et déficit commercial («twin deficits» ou déficits jumeaux) au profit surtout de la Chine.

Tous les ingrédients de la crise américaine et européenne des années 2010 sont dès lors en place.

De ce point de vue, la mort du terroriste Mohammed Atta, de ses complices et de leurs malheureuses victimes n'a pas été sans effet sur le déroulement de l'Histoire.

André Larané
jacknap1948 a écrit :
gboue a écrit :là c'est le pompon! Jacknap merci pour ta veille mais la source n'est véritablement pas fiable, ou au pire orientée, ce n'est pas un travail d'historien C'est de l'american bashing digne d'un nain soumis :evil: idôlatre au QI d'huitre :D Gboue
Salut Gilles.
Une réponse avec tes explications serait sans doute la bienvenue.
À plus tard.
Jacques.
Une semaine d'Histoire du 10 Septembre 2018 au 16 Septembre 2018 avec Herodote.net
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).

Avatar de l’utilisateur
gboue
Donateur
Messages : 496
Inscription : Sam Août 06, 2005 3:01 pm
Localisation : Paris intra muros et Yonne

Re: 11-09-2001 : Attentats à New York et Washington.

Message par gboue » Mar Sep 11, 2018 8:31 am

"En dépit de leur retentissement médiatique, les attentats de New York et Washington marquent le déclin du terrorisme musulman et un relatif essouflement de l'islamisme apparu vingt ans plus tôt en Iran.

La première décennie du XXI°siècle s'achève en effet sur les révolutions arabes, pied-de-nez aux terroristes d'Al Qaida... et sur l'exécution de Ben Laden dans son repaire pakistanais, le 2 mai 2011, soit dix ans après les attentats.

Cette décennie apparaît en définitive comme la moins belliciste depuis au moins un siècle, en dépit des guerres au Moyen-Orient (Irak, Afghanistan...).

Mais les attentats ont aussi de graves conséquences intérieures aux États-Unis, avec des répercussions en Europe occidentale.

Celles-ci sont de trois ordres:
- Sous prétexte de lutte contre le terrorisme, les gouvernements multiplient les mesures répressives jusqu'à banaliser des dispositions orwelliennes (caméras de surveillance, fichage des empreintes ADN, fouilles au corps...).
- Pour restaurer la confiance après le choc émotionnel des attentats, le gouvernement américain convainc la Réserve Fédérale et les banques d'ouvrir les vannes du crédit. IL va s'ensuivre une bulle spéculative et le développement des «hedge funds» ou fonds de couverture jusqu'à l'effondrement bancaire de 2008. rien à voir, il faut se reporter au remarquable "l'Amérique défaite" de George Packer
- Le gouvernement de George Bush engage des opérations militaires très coûteuses (et vaines) en Afghanistan et en Irak. Comme il se refuse à couvrir les dépenses supplémentaires par des hausses d'impôt au nom de son idéologie néolibérale, il s'ensuit une aggravation exponentielle des déficits américains : dette publique et déficit commercial («twin deficits» ou déficits jumeaux) au profit surtout de la Chine.

Tous les ingrédients de la crise américaine et européenne des années 2010 sont dès lors en place. "

Cher Jacknap, c'est là où l'analyse de Larané (simple maîtrise d'histoire, comme de nombreux lecteurs du forum, qui pour autant ne se prennent pas pour des grands analystes) blesse et pique les yeux.
Cette partie de son article n'est qu'une opinion style "café du commerce" indigne de ta veille aussi précieuse.


GBoue
Keep Calm and trust Ganesh

Avatar de l’utilisateur
jacknap1948
Donateur
Messages : 3257
Inscription : Jeu Jan 22, 2009 6:32 pm
Localisation : 93 + 83 + 22

Re: 11-09-2001 : Attentats à New York et Washington.

Message par jacknap1948 » Mar Sep 11, 2018 9:50 am

Salut Gilles.
Merci pour ce complément d'information très intéressant.
Mais comme je l'ai déjà écrit plusieurs fois je ne fais que poster intégralement les articles dont je cite les sources.
N'ayant pas les "qualifications nécessaires" je ne me permets pas de modifier les articles de ces sources. :wink:
Je ne sais pas si ma veille est "précieuse", si les rappels qu'elle comporte sont utiles c'est déjà bien.
De plus si des articles sont commentés et argumentés par quelques "analystes" c'est très bien.
Bonne fin de journée et à plus tard.
Jacques.
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).

Répondre

Revenir vers « L'agenda de l'oncle Jacques »