12 août 1961 : Construction du Mur de la honte.

Modérateurs : Staff Forum, Modérateur temporaire

Avatar de l’utilisateur
jacknap1948
Donateur
Messages : 3025
Inscription : Jeu Jan 22, 2009 6:32 pm
Localisation : 93 + 83 + 22

12 août 1961 : Construction du Mur de la honte.

Messagepar jacknap1948 » Sam Août 12, 2017 12:29 pm

12 août 1961 : Construction du Mur de la honte.


Dans la nuit du 12 au 13 août 1961, les autorités de la République démocratique allemande (RDA) érigent une enceinte fortifiée sur la ligne qui sépare à Berlin leur zone, sous occupation soviétique, des zones sous occupation américaine, anglaise et française.

Image
Construction du mur le 13 Août 1961 (Ullstein Bilderdients).

Des policiers et des ouvriers dépavent à la hâte les accès routiers entre la zone d'occupation soviétique, aussi appelée Berlin-Est, et les autres zones, ou Berlin-Ouest.

Ils tendent des barbelés, creusent des fossés et entament la construction d'un mur en béton, dans le même temps, les liaisons ferrées sont aussi coupées.

Dans les jours et les semaines qui suivent, à la stupéfaction du monde occidental, les autorités est-allemandes parachèvent le travail en murant les fenêtres et les portes des constructions situées sur la ligne de démarcation.

Les médias de l'Ouest baptisent spontanément cette initiative de «Mur de la honte».

Le «mur» court sur 43 km à Berlin même et sur 112 km dans les autres parties de la RDA, il met une touche finale au «rideau de fer» dont Churchill dénonçait la mise en place dès la fin de la Seconde Guerre mondiale.


Les caractéristiques du mur

Longueur totale de la ceinture autour de Berlin-Ouest : 155 kilomètres, dont longueur entre Berlin-Ouest et Berlin-Est : 43,1 km. et longueur entre Berlin-Ouest et la RDA : 111,9 km.
Tours de contrôle : 302
Unités de chiens de garde : 259.
Miradors : 93.
Bunker : 20.
Mesures d'un segment de mur :
- Hauteur : 3,6 m. au minimum.
- Largeur 1,20 m.
- Profondeur au sol 2,10 m.

Le gouvernement communiste de l'Allemagne de l'Est veut, grâce à lui, empêcher ses ressortissants de fuir vers la République fédérale allemande, à l'Ouest, où démocratie rime avec prospérité.

Il faut dire que, depuis la scission entre les deux Allemagnes, en 1949, pas moins de 3 millions de personnes, soit 20% de la population de la RDA, ont fui vers l'ouest.

Le mur va démontrer son efficacité de ce point de vue car, de sa construction à sa chute, le 9 novembre 1989, on évalue à 5.000 seulement le nombre de personnes qui parviendront encore à passer à l'Ouest au risque de leur vie... 239 échoueront et seront abattues par les «vopos», ou garde-frontières, postés dans les miradors.


Un soulagement paradoxal

Le président américain John Kennedy est informé de la construction du mur sur son yacht.

Il ne manque pas de s'en indigner devant les caméras et les micros mais s'en réjouit en son for intérieur.

En construisant le mur, les dirigeants communistes de Berlin et Moscou signifient qu'ils aspirent au statu quo.

La perspective d'une guerre pour Berlin tend à s'éloigner et avec elle la guerre froide.

Malgré un discours retentissant du maire de Berlin-Ouest, Willy Brandt, le 16 août devant une foule surexcitée, chacun sait bien que la division de Berlin est scellée pour longtemps...

Alban Dignat.


Une semaine d'Histoire du 7 Août 2017 au 13 Août 2017 avec Herodote.net
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).

Revenir vers « L'agenda de l'oncle Jacques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité