9 octobre 1890 : Et Clément Ader inventa l'avion...

Modérateurs : Staff Forum, Modérateur temporaire

Avatar de l’utilisateur
jacknap1948
Donateur
Messages : 3203
Inscription : Jeu Jan 22, 2009 6:32 pm
Localisation : 93 + 83 + 22

9 octobre 1890 : Et Clément Ader inventa l'avion...

Messagepar jacknap1948 » Lun Oct 09, 2017 7:14 am

9 octobre 1890 : Et Clément Ader inventa l'avion...


Le 9 octobre 1890, dans le parc du banquier Péreire, à Gretz (Seine-et-Marne), Clément Ader (49 ans) s'élève au-dessus du sol à bord d'un engin à moteur et à hélice.

Dénommé Éole, cet engin en forme de chauve-souris permet à l'inventeur français d'accomplir un bond de 50 mètres...

Image
L'envol d'Éole, gouache de Georges Beuville (Musée de l'Air. Paris)

À quelques dizaines de centimètres de hauteur. La performance semble modeste mais c'est la première fois qu'un homme réussit à s'envoler à bord d'une machine plus lourde que l'air et non d'un aérostat (ballon).

Ingénieur aux Chemins de fer du Midi, Clément Ader a conçu son appareil en observant le vol des roussettes (une variété de chauve-souris).

Il l'a baptisé «avion». Le mot vient du latin avis, qui signifie oiseau. Il dérive du mot aviation inventé en 1863 par un journaliste, Gabriel de La Landelle, en référence à la «barque ailée» d'un marin breton ; en fait un planeur tiré par un cheval, face au vent...

Image
La barque ailée de Jean-Marie Le Bris en 1868.

Après son premier essai avec Éole, Clément Ader conçoit un engin baptisé Avion III, avec deux moteurs à vapeur de 40 chevaux.

Image
L'Éole de Clément Ader.

Le 14 octobre 1897, il se lance sur la piste, à Satory, près de Paris, en présence de deux généraux. Las, un coup de vent le déporte sur le côté. C'est la fin de ses espoirs.

L'aviation prendra enfin son essor au cours de la décennie suivante, sous l'impulsion des frères Wright, deux industriels américains.


Une semaine d'Histoire du 9 Octobre 2017 au 15 Octobre 2017 avec Herodote.net


_____________ _____________ _____________ _____________ _____________


9 octobre 1890 : Le premier vol de l'« Éole ».


Le 19 avril 1890, un ami d'Ader, Armengaud, était allé déposer le brevet d'invention de quinze années pour l'appareil ailé de son ami Ader, une chauve-souris baptisée l'Avion.

Image
Dessin du brevet déposé par Clément Ader.

Et, le 9 octobre de cette même année, sur une pelouse du château d'Armainvilliers, chez M. et Mme Pereire, Ader fit son premier vol avec son avion baptisé l'Eole, ou plutôt son premier bond.

Voici ses propos :
«Un saut de puce peut-être... un saut de cinquante centimètres, mais ce n'en était pas moins un vol... Le premier essai ne fut qu'à demi réussi. Les traces des roues sur la terre battue étaient sans doute au milieu du parcours extrêmement légères, mais je n'avais fait que me soulever. La démonstration n'était pas encore complète. Je fis appel à toute ma hardiesse en même temps qu'à toute ma prudence. Mon appréhension était extrême ; mon esprit était constamment hanté par cette limite de deux cents mètres qu'il ne me fallait pas dépasser sous peine d'aller me briser dans les arbres. Enfin, revenu à mon point de départ, et après avoir recommandé à Vallier et à Espinosa d'apprécier la hauteur du soulèvement, je me préparai à repartir en donnant au moteur presque toute sa puissance. Je confesse que mon coeur battait à se rompre : de ce que j'allais faire dépendait la question de savoir si, oui ou non, l'homme monté sur une machine pouvait voler. Je m'élançai à vive allure : les soubresauts des roues sur le sol cessèrent presque aussitôt et, pendant quelques secondes, je me trouvai suspendu dans une sorte d'aise indéfinissable. Mais la fin de la piste était tout près et n'en permit pas davantage. J'ai arrêté tout de suite le moteur, et l'Eole reprit contact avec le sol... »

Ce bond de cinquante centimètres en hauteur et de cinquante mètres en longueur n'avait été constaté par aucun procès-verbal officiel.

On nia que Ader avait été le premier homme à quitter le sol sur un plus lourd que l'air.

Et ce fut le drame de sa vie.


LA FRANCE PITTORESQUE
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).

Revenir vers « L'agenda de l'oncle Jacques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité