20-09-1792 : Modeste canonnade à Valmy.

Modérateurs : Staff Forum, Modérateur temporaire

Avatar de l’utilisateur
jacknap1948
Donateur
Messages : 3242
Inscription : Jeu Jan 22, 2009 6:32 pm
Localisation : 93 + 83 + 22

20-09-1792 : Modeste canonnade à Valmy.

Message par jacknap1948 » Jeu Sep 20, 2018 7:53 am

20 septembre 1792 : Modeste canonnade à Valmy.


Le 20 septembre 1792, à Valmy, la Révolution française est sauvée in extremis de l'invasion étrangère.


La Patrie en danger.

Après la chute de la monarchie, un mois plus tôt, les Prussiens ont envahi sans difficulté l'est de la France.

À Paris, où l'on a proclamé la patrie en danger, beaucoup crient à la trahison.

Des sans-culotte courent d'une prison à l'autre et massacrent les prisonniers.

En Champagne, les généraux Dumouriez et Kellermann, fraîchement nommés, arment à la hâte les volontaires.

Leurs armées composées de soldats professionnels et de volontaires se regroupent sur le plateau de Valmy.

47.000 Français adossés à un moulin font bientôt face à 34.000 Prussiens sous le commandement du duc de Brunswick.

Quand le brouillard se dissipe, Kellerman lève son épée, surmontée de son chapeau au panache tricolore, et crie : "Vive la Nation".

Les soldats l'imitent et entonnent La Marseillaise.

Image
Valmy, œuvre de J-B Mauzaisse d'après Horace Vernet (détail, musée de Versailles).


Une canonnade sans importance.

L'infanterie prussienne monte à l'assaut mais recule presque aussitôt sous le feu de 36 canons.

Pour la première fois depuis le début de la guerre, les Français encaissent l'attaque sans broncher.

Le duc de Brunswick est décontenancé par cette résistance.

20.000 boulets sont au total échangés avant qu'il ne décide de se retirer.

La canonnade a fait en tout et pour tout moins de 500 victimes (300 chez les Français, 184 chez les Prussiens).

Les Prussiens, trempés par la pluie et rendus malades par la dysenterie qu'ils ont attrapée dans les vignes de Champagne, battent sagement en retraite.

Les Français s'abstiennent de les poursuivre, ce qui vaudra plus tard aux généraux des deux camps d'être soupçonnés de trahison.

En attendant, la France est préservée de l'invasion.

La Révolution peut continuer !


Une semaine d'Histoire du 17 Septembre 2018 au 23 Septembre 2018 avec Herodote.net
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).

Répondre

Revenir vers « L'agenda de l'oncle Jacques »