28-01-814 : Mort de CHARLEMAGNE.

Modérateurs : Staff Forum, Modérateur temporaire

Avatar de l’utilisateur
jacknap1948
Messages : 3657
Inscription : Jeu Jan 22, 2009 6:32 pm
Localisation : 93 + 83 + 22

28-01-814 : Mort de CHARLEMAGNE.

Message par jacknap1948 » Mar Jan 28, 2020 9:17 am

28 janvier 814 : Mort de Charlemagne.



Mort de Charlemagne, dont le règne fut un enchaînement de victoires et de conquêtes.

Il eut pour ennemi tous les peuples qui l'environnaient ; il fit face à tous, et les obligea tous à subir ses lois.

Attaqué en même temps à des distances très éloignées, on le voyait passer avec une rapidité surprenante des Pyrénées au fond de la Germanie, des extrémités de l'Italie sur les bords de l'océan.

Au milieu de ses expéditions militaires, il réglait ses états comme s'il eût été dans une paix profonde.

Les jurisconsultes et les politiques admirent encore aujourd'hui la sagesse qui règne dans ses capitulaires.

La religion et les lettres lui ont aussi les plus grandes obligations.

Il assembla de fréquents et nombreux conciles pour l'extirpation des erreurs, la réformation des mœurs, et le rétablissement de la discipline.

Il établit des écoles publiques en différents endroits.

Pour donner l'exemple, il ouvrit une académie dans son propre palais, à la tête de laquelle il se mit, ayant pour assesseurs Alcuin, Pierre de Pise, et d'autres savants hommes.

Charlemagne n'était point déplacé dans cette académie, parlant le latin comme sa langue naturelle, et entendant les autres langues de l'Europe.


LA FRANCE PITTORESQUE

______________ ______________ ______________ ______________ ______________
_

Charles I° et son frère Carloman succèdent à leur père Pépin le Bref à la tête du «Royaume des Francs» qui s’étend de part et d’autre du Rhin.

Après la mort en 771 de Carloman, Charles entame une ascension qui lui vaudra le surnom glorieux de Charlemagne (du latin Carolus Magnus, Charles le Grand).

Le jeune roi est un barbare illettré qui ne parle que le francique, la langue des Francs.

Intelligent et énergique, il n'a de cesse de s'instruire.

Il apprend le latin auprès des meilleurs clercs de son temps, dont le plus connu est le moine anglais Alcuin.

Ce moine sera à l'origine de la «renaissance carolingienne» et du retour en force du latin dans la culture occidentale.

Comme il souffre de rhumatismes, Charles établit sa résidence près d'une source thérapeutique, en Rhénanie, en un lieu qui s'appellera Aix-la-Chapelle.

Il restaure un semblant d'administration dans l'Occident européen ravagé par les guerres intestines.

Il divise son royaume en comtés, sous l'autorité d'un compagnon du roi (du latin comes, comitis dont nous avons fait comte).

Son règne est une suite incessante de guerres, en premier lieu contre ses rivaux, en second lieu contre les Saxons païens de Germanie, les musulmans d'Espagne et les Lombards qui menacent le pape.

Celui-ci, pour lui marquer sa reconnaissance, lui confère à la Noël 800, à Rome, le titre inédit d'«Empereur des Romains».

C’est une révolution car il n’y avait jusque-là d’autre empereur chrétien que celui de Byzance.

En retour, Charlemagne et ses successeurs vont se poser en défenseurs de la papauté et ériger celle-ci en autorité suprême de l’Église occidentale.



Une semaine d'Histoire du 27 Janvier 2020 au 2 Février 2020 avec Herodote.net
À mon très grand ami Patrice († 58).
À ma petite belle-fille Gaëlle († 31).

Répondre

Revenir vers « L'agenda de l'oncle Jacques »