sergents montes montes au XIII siecle

Modérateur : Staff Forum

Répondre
tigibus
Messages : 10
Inscription : Sam Jan 28, 2012 9:42 am
Localisation : 85
Contact :

sergents montes montes au XIII siecle

Message par tigibus » Mar Juin 04, 2013 9:19 am

Bonjour,

Une question me vient :
Les chevaux des sergents montés au XIIIsiecle avaient ils parfois une robe (caparacon?) comme les chevaliers?
Si oui, avaient ils une héraldique (celle du noble pour lequel ils combattaient)?

L'intérêt de cette question est de savoir si je peut mixer mes cavaliers TBline :
Ex : mettre un sergent monté sur la monture d'un chevalier, et inversement

Avatar de l’utilisateur
Siaba
Moderateur
Messages : 5137
Inscription : Sam Avr 21, 2007 1:27 pm
Localisation : Albi (81)
Contact :

Re: sergents montes montes au XIII siecle

Message par Siaba » Mar Juin 04, 2013 12:49 pm

Pour le caparaçon, je dirais non mais je me base uniquement sur les figurines existantes....peut être que des spécialistes du moyen-âge me contrediront. Par contre, pas de blasons mais tu peux avoir des boucliers décorés avec des motifs floraux ou géométriques.
When I go home, people ask me, "Hey Hoot, why do you do it, man? You some kind of war junkie?" I won't say a goddamn word. Why ? They won't understand why we do it. They won't understand it's about the men next to you... and that's it.

tigibus
Messages : 10
Inscription : Sam Jan 28, 2012 9:42 am
Localisation : 85
Contact :

Re: sergents montes montes au XIII siecle

Message par tigibus » Mer Juin 05, 2013 7:50 am

Merci pour cette réponse.
J'ai maintenant une bonne idée de ce que je dois faire sur les boucliers.
Pour la robe de la monture, comme toi, je n'ai jamais vu de figurine de sergents équipés ainsi :?

Avatar de l’utilisateur
Siaba
Moderateur
Messages : 5137
Inscription : Sam Avr 21, 2007 1:27 pm
Localisation : Albi (81)
Contact :

Re: sergents montes montes au XIII siecle

Message par Siaba » Mer Juin 05, 2013 4:42 pm

Après tout dépend ce que tu veux faire. Si tu veux te faire plaisir et inclure des chevaux caparaçonnés dans une unité de sergents, pourquoi pas. A mon avis, la distinction entre chevaliers et sergents était moins marqué à l'époque que ce qu'elle est aujourd'hui (surtout chez les fabricants de figurines) et on peut imaginer qu'un sergent bien équipé ait pu avoir une meilleur armure pour lui et son cheval qu'un chevalier pauvre.
Par contre, si tu recherche le côté pratique, je te conseillerais de distinguer sur la table de jeu sergents et chevaliers par l'absence de caparaçons chez les sergents :wink:
When I go home, people ask me, "Hey Hoot, why do you do it, man? You some kind of war junkie?" I won't say a goddamn word. Why ? They won't understand why we do it. They won't understand it's about the men next to you... and that's it.

Avatar de l’utilisateur
Feodalfig
Messages : 554
Inscription : Sam Mars 10, 2007 1:27 pm
Contact :

Re: sergents montes montes au XIII siecle

Message par Feodalfig » Mer Juin 05, 2013 6:41 pm

Je viens de lire le livre " l'armée du roi de France " de Xavier Hélary.

Pages 48: il parle des sergents: ils regroupent à la fois les ecuyers (nobles pas encore chevaliers, sergent est synonyme d’écuyer a priori) et les hommes d'armes.

Ils existent des ecuyers avec chevaux couverts (armigericum equis coopertis) payer 7 sous tournois et les ecuyers avec chevaux non couverts (armigericum equis non coopertis) payés 5 sous tournois.

Pour les hommes d'armes ca doit etre pareil( les combattants sont payés selon leurs equipements.)

Un chevalier est payer le doucle d'un ecuyer , un ecuyer le meme prix qu'un homme d'arme à equipement équivalent.

Il y avait a peu pres un chevalier pour 5 hommes d'armes/ecuyers...

Pour les couleurs je cherche je republie si je trouve...
A+

Note+ : Excellent livre je le recommande :)
Dernière édition par Feodalfig le Sam Juin 08, 2013 7:01 pm, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Feodalfig
Messages : 554
Inscription : Sam Mars 10, 2007 1:27 pm
Contact :

Re: sergents montes montes au XIII siecle

Message par Feodalfig » Mer Juin 05, 2013 7:48 pm

Ok trouvé,

Dans le même livre, il parle de sergents à pieds avec des cottes aux couleurs de la ville qui les à équipes (dans ce cas Orleans) et a priori le duc qui administrais la ville portait les meme couleur lorsqu'il allait à la guerre...

Donc pour résumer, tu peux donner des couleurs a tes sergents, couleurs de villes ou ceux pour qui ils combattent, rien de choquant :)

Siaba avait tout bon :)

tigibus
Messages : 10
Inscription : Sam Jan 28, 2012 9:42 am
Localisation : 85
Contact :

Re: sergents montes montes au XIII siecle

Message par tigibus » Sam Juin 08, 2013 4:37 pm

et bien merci 8)
Je vais faire un mixe dans les unités de sergents montés avec une minorité des chevaux couverts (genre 2-3 / 9 figurines) pour garder de la visibilité.

Avatar de l’utilisateur
Patrice
Messages : 370
Inscription : Mar Mai 11, 2010 3:42 pm
Localisation : Kreiz Breizh
Contact :

Re: sergents montes montes au XIII siecle

Message par Patrice » Lun Juin 10, 2013 10:22 pm

Quand même bien moins riches que des chevaliers... Pour être chevalier, justement il fallait avoir les moyens d'avoir un équipement et des suivants, et donc un domaine qui rapporte. Les sergents c'était les combattants professionnels qui n'étaient pas assez riches, donc qui étaient au service d'un noble (ou éventuellement d'une ville). Ils n'avaient pas d'armoiries propres, mais il semble qu'ils portaient souvent un surcot en deux couleurs, les couleurs choisies par le noble qu'ils servaient. Eventuellement, les deux couleurs peuvent se retrouver sur leur bouclier.
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)

http://www.anargader.net/
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Avatar de l’utilisateur
Apa
Donateur
Messages : 929
Inscription : Jeu Oct 23, 2008 12:56 am
Localisation : Clermont-Ferrand
Contact :

Re: sergents montes montes au XIII siecle

Message par Apa » Mar Juin 11, 2013 7:17 am

Je ne suis pas sûr que la situation financière soit systématiquement un critère. Etre chevalier, c’est appartenir à un groupe social spécifique. Certains n’ont pas le sou : pour rejoindre son roi à Bouvines, Galon de Montigny a dû mettre ses terres en gage pour se procurer un cheval. Pourtant sa réputation est telle que Philippe Auguste le choisit pour porter l’oriflamme. Le critère n'est sans doute pas le pognon.
Certes l’équipement coûte super cher mais ça ne me surprendrait pas que certains soldats professionnels aient des revenus supérieurs à des chevaliers issus de très petites noblesse ou cadets de famille sans le moindre pécule.

Avatar de l’utilisateur
Patrice
Messages : 370
Inscription : Mar Mai 11, 2010 3:42 pm
Localisation : Kreiz Breizh
Contact :

Re: sergents montes montes au XIII siecle

Message par Patrice » Mar Juin 11, 2013 3:22 pm

Apa a écrit :Galon de Montigny a dû mettre ses terres en gage pour se procurer un cheval.
C'est déjà qu'il avait des terres...
Apa a écrit :Je ne suis pas sûr que la situation financière soit systématiquement un critère. Etre chevalier, c’est appartenir à un groupe social spécifique.
Oui effectivement, la noblesse. Et c'est vrai qu'il y avait de la noblesse très pauvre.

Ceci dit, en-dessous d'un certain niveau de pauvreté ils ne pouvaient pas être armés chevaliers. Enfin, là je parle peut-être davantage du XIVe siècle, où c'est très net, si tu n'es pas assez riche, tu restes « écuyer » toute ta vie et ça devient quasiment la majorité des combattant nobles dans les montres.
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)

http://www.anargader.net/
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Répondre

Revenir vers « Antique et médiéval - Histoire, organisation, ordres de bataille, costumes et armements »